Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Dix-huit maires du Nord interpellent Michèle Alliot-Marie sur les mini-motos et les quads

Publié le 14/09/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Dix-huit maires de villes de l’agglomération lilloise de diverses tendances politiques, ont écrit le 13 septembre à la ministre de l’Intérieur, Michèle Alliot-Marie, pour l’interpeller sur les « problèmes de sécurité » et les « nuisances » causés par les mini-motos et les quads.
« La circulation de ces engins (pocket bikes, quads et boosters) pose des problèmes de sécurité sur les voies publiques », écrivent les 18 édiles, qui soulignent également les « importantes nuisances sonores » engendrées par ces engins.
« Cette dangerosité est, hélas, souvent aggravée par le comportement irresponsable de leurs conducteurs qui s’apparente à une forme de délinquance routière », poursuivent les élus -dont le maire (PS) de Mons-en-Baroeul, Rudy Elegeest, à l’origine de l’initiative, et la maire (PS) de Lille Martine Aubry- dans leur courrier.
Les maires distinguent quatre types d’engins qui posent selon eux problème : les mini-motos, ou pocket bikes, « non homologuées pour rouler sur les voies publiques »; « les quads non homologués qui ne devraient, en théorie, circuler que sur des terrains privés ou des circuits »; « les quads homologués, (…) dont les règles de stationnement sont mal définies »; « les ‘boosters’ et autres deux-roues modifiés à l’aide de pièces qui leur permettent de dépasser sensiblement les vitesses autorisées ».
Soulignant que d’autres maires avaient pris des arrêtés pour « endiguer ce phénomène », les 18 édiles nordistes se prononcent pour « des mesures de portée générale » pour des raisons « de cohérence, d’homogénéité et d’efficacité ».
Soulignant la nécessité de « renforcer et adapter la réglementation en matière de commercialisation et de circulation des véhicules », ils estiment « indispensable que les forces de l’ordre puissent disposer des moyens humains et matériels afin de permettre une réelle application de la loi ».
Début juillet, 23 maires de Seine-Saint-Denis, de droite comme de gauche, avaient réclamé au préfet du département une action plus forte contre la « prolifération » des mini-motos et quads.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Dix-huit maires du Nord interpellent Michèle Alliot-Marie sur les mini-motos et les quads

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X