Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Le 23e Congrès mondial de la route sous le signe du développement durable

Publié le 17/09/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Alors que les professionnels de la route sont réunis jusqu’au 21 septembre à Paris au 23e Congrès mondial de la route, Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie et du développement durable, assure que la route est « un formidable levier technologique pour lutter contre le réchauffement climatique et, plus globalement, contre les nuisances ».
De fait, tous les exposants rivalisent pour présenter leurs solutions, soucieux d’afficher une réelle prise en compte du développement durable.
Chez Colas (Bouygues), on met en avant le Végécol, liant végétal fabriqué « à partir de matières premières végétales renouvelables », Ostrea Route, produit de marquage routier (les bandes blanches) fabriqué à partir de coquilles d’huitres, et Neophalte, un asphalte basse-température.
Pour promouvoir ses produits, Eurovia (Vinci) a mis au point Gaïa. Un logiciel « qui permet d’étudier l’impact environnemental d’un chantier, comparant l’usage de techniques classiques avec celui de solutions environnementales ».
Il propose ses « enrobés au liant végétal », ses « complexes antiremontée de fissures », la chaussée NOxer qui piège le gaz carbonique ou encore ses revêtements antibruits.
Eiffage Travaux publics présente LEA, asphalte à énergie basse produit en dessous de 100° et mis en place autour de 70°, et Biophalt, un liant entièrement végétal destiné à l’enrobage, obtenu à partir de dérivés de pin et de sous-produits de l’industrie du papier.
De nombreuses autres innovations sont également liées à la protection de l’environnement. Par exemple, les systèmes de ventilation et de purification d’air pour les tunnels, présentés par Panasonic, ou la possibilité de payer les péages par satellite, évitant des arrêts et les redémarrages très gourmands en énergie, le système Toll Collect.
Le bois est aussi à l’honneur, même dans la construction de routes. La société française Tertu propose des glissières de sécurité en mixte bois-métal, très appréciées sur les routes de montagne.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le 23e Congrès mondial de la route sous le signe du développement durable

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X