Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Les maires de Calais, Cherbourg et Dunkerque interpellent le gouvernement

Publié le 19/09/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Les députés-maires de Cherbourg (Manche), Calais et Dunkerque (Pas-de-Calais) demandent au gouvernement des moyens pour faire face à l’afflux croissant de clandestins dans les ports transmanche, dans un communiqué commun publié le 18 septembre.
« A l’heure où le gouvernement demande des chiffres à ses préfets, les maires demandent eux des moyens pour faire face à l’afflux croissant de migrants cherchant à gagner la Grande-Bretagne », indiquent Bernard Cazeneuve, député-maire (PS) de Cherbourg, Jacky Henin, député-maire (PCF) de Calais et Michel Delebarre, député-maire (PS) de Dunkerque.
Cette demande intervient alors que l’Assemblée nationale examine le projet de loi du ministre de l’Immigration Brice Hortefeux visant à durcir les conditions du regroupent familial.
Dans leur communiqué, les trois députés-maires rappellent « avec vigueur que la fermeté souvent excessive des nouvelles mesures annoncées ne sera d’aucun effet sur la réalité quotidienne d’un certain nombre de villes frontalières ».
« Le contrôle de l’immigration et des frontières est une compétence de l’Etat et en aucun cas des collectivités locales », indiquent-ils, en se disant « impuissants » face à « la création de camps de fortune, la multiplication des échauffourées allant dans certains cas jusqu’aux blessures par balle comme ce fut le cas à Cherbourg cet été ».
La fermeture en 2002 du centre d’accueil de Sangatte (Pas-de-Calais) par Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, « a permis d’évacuer de l’actualité une réalité dérangeante », mais elle « n’a aucunement mis fin à la présence de réfugiés en nombre sur le territoire des ports transmanche », jugent-ils.
Les trois maires soulignent enfin « les conditions sanitaires déplorables » dans lesquelles ces clandestins « abandonnés à des passeurs sans scrupule » vivent. Ils rappellent qu’il s’agit la plupart du temps de réfugiés qui ne sont pas demandeurs d’asile en France et qui ne peuvent pas être expulsés puisque venant de pays en guerre, comme l’Irak.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les maires de Calais, Cherbourg et Dunkerque interpellent le gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X