Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances

Radars : Louis de Broissia, de l’ADF, s’accommode des 30 millions d’euros

Publié le 20/09/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Contrairement à Claudy Lebreton, président de l’Assemblée des départements de France (ADF), Louis de Broissia, premier vice-président de l’ADF, président du groupe de la droite, du centre et des indépendants (DCI), s’est déclaré satisfait, le 19 septembre, du montant alloué aux conseils généraux au titre du produit des amendes des radars automatiques.
«Il faut avoir le sens des responsabilités : on ne peut pas réclamer des millions d’euros en feignant d’ignorer qu’ils sont déjà destinés à d’autres», déplore Louis de Broissia. A cet égard, il rappelle que la répartition actuelle des recettes s’effectue entre le compte d’affectation spéciale destiné à entretenir les appareils (140 millions d’euros), l’Agence de financement des infrastructures de transport (100 millions) et les communes (52 millions).
«Loin du spectacle politicien des départements de gauche attaquant l’Etat en justice pour occupation du domaine public, dès novembre 2006, avec 24 de mes collègues, j’ai déposé au Sénat un amendement en ce sens au projet de loi de finances pour 2007», rappelle-t-il. Selon lui, sa démarche a permis la création, au sein du Comité des finances locales, d’un groupe de travail dont les travaux ont abouti à l’annonce de Michèle Alliot-Marie.
Le premier président de l’ADF regrette l’attitude selon lui systématiquement critique de Claudy Lebreton, qui débouche, estime-t-il, à nier les succès de sa propre association.
Le 18 septembre, ce dernier avait estimé que la somme n’est pas à la hauteur de l’attente des départements, et averti que ces derniers ne se contenteraient pas «d’un simple geste».

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Radars : Louis de Broissia, de l’ADF, s’accommode des 30 millions d’euros

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X