Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Rhône-Alpes. Réforme de la carte judiciaire : Givors défend son conseil des Prud’hommes

Publié le 21/09/2007 • Par Claude Ferrero • dans : Régions

Le maire-conseiller général de Givors, Martial Passi (PC), a plaidé le 20 septembre la cause du conseil des Prud’hommes de sa ville en préfecture du Rhône, lors d’une réunion de concertation sur la réforme de la carte judiciaire.
Si le maintien des Prud’hommes givordins est menacé en raison d’une activité jugée insuffisante (195 affaires par an), le maire fait valoir la qualité des décisions rendues dans sa ville : les délais de jugements y sont de 7 à 8 mois contre 13 à 14 mois à Lyon, et le taux d’appels est de 13 % (contre 45% à Lyon).
En outre, « avec le renouveau économique de la ville, le maintien des Prud’hommes est une nécessité » estime Martial Passi. Il met en avant le rôle que peut jouer Givors comme pôle de complémentarité de Lyon dans le sud du Rhône et la solution d’un élargissement de la zone de compétence du conseil des Prud’hommes givordin : « c’est une clé pour désengorger Lyon et assurer un service public de proximité efficace ».
Par ailleurs, le maire de Givors a regretté l’absence, lors de la réunion en préfecture, du député (UMP) de la 11ème circonscription de Givors, opposé au maintien des Prud’hommes, contrairement aux deux députés (UMP) du Beaujolais, présents aux côtés du maire de Villefranche-sur-Saône pour défendre le conseil des Prud’hommes et le TGI de la ville.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Rhône-Alpes. Réforme de la carte judiciaire : Givors défend son conseil des Prud’hommes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X