Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • La commission des lois du Sénat rejette la condition des tests ADN du projet de loi sur l’immigration

Parlement

La commission des lois du Sénat rejette la condition des tests ADN du projet de loi sur l’immigration

Publié le 27/09/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Réunie le 26 septembre 2007 sous la présidence de Jean-Jacques Hyest, président (UMP, Seine-et-Marne), la commission des lois du Sénat examiné le projet de loi relatif à la maîtrise de l’immigration, à l’intégration et à l’asile. Parmi les 27 amendements, l’un d’eux supprime la possibilité introduite par l’Assemblée nationale de recourir à des tests ADN pour prouver une filiation déclarée à l’occasion d’une demande de regroupement familial (article 5bis).
Les 26 autres tendant notamment :
– à supprimer la possibilité introduite par l’Assemblée nationale de recourir à des tests ADN pour prouver une filiation déclarée à l’occasion d’une demande de regroupement familial (article 5bis) ;
– à réaffirmer le principe selon lequel les ressources exigées pour bénéficier du regroupement familial doivent être égales au SMIC ; les ressources ne pourraient être modulées entre 1 et 1,2 SMIC que pour les seules familles comptant six personnes ou plus (article 2) ;
– à supprimer l’obligation pour les conjoints de Français de suivre une formation linguistique dans leur pays d’origine pour obtenir un visa de long séjour ; la commission a considéré qu’un conjoint de Français devait bénéficier d’une présomption d’intégration (article 4) ;
– à rétablir à un mois le délai de recours devant la Commission des recours des réfugiés (article 9 ter) ;
– à allonger de 24 à 48 heures le délai pour déposer un recours suspensif contre une décision de refus d’entrée sur le territoire français au titre de l’asile (article 6).
Le projet de loi sera examiné en séance publique à partir du 2 octobre.

Le rapport sera consultable prochainement sur le site du Sénat.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La commission des lois du Sénat rejette la condition des tests ADN du projet de loi sur l’immigration

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X