Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Rhône-Alpes. Polémique entre Eric Rohmer et le conseil général de la Loire : jugement le 28 septembre

Justice, jurisprudence

Rhône-Alpes. Polémique entre Eric Rohmer et le conseil général de la Loire : jugement le 28 septembre

Publié le 27/09/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le Tribunal de grande instance (TGI) de Montbrison (Loire) rendra le 28 septembre son jugement dans l’assignation en référé pour « dénigrement » de la société Rezo Films, productrice et distributrice du dernier film d’Eric Rohmer, « Les amours d’Astrée et de Céladon ».
Le TGI de Montbrison a entendu le 26 septembre l’argument du président du conseil général de la Loire, Pascal Clément, ancien garde des Sceaux, représenté par Me Christian Bernard, demandant la suppression d’un « avertissement » au contenu « erroné », qui précède le début du film, ainsi qu’une somme de 3.000 euros au titre du préjudice subi.
« Malheureusement, nous n’avons pas pu situer cette histoire dans la région où l’avait placé l’auteur ; la plaine du Forez étant maintenant défigurée par l’urbanisation, l’élargissement des routes, le rétrécissement des rivières, la plantation de résineux. Nous avons dû choisir ailleurs en France, comme cadre de cette histoire, des paysages ayant conservé l’essentiel de leur poésie sauvage et de leur charme bucolique », énonçait le passage incriminé.
Au cours de l’audience, Me Bernard s’est plu à démontrer « l’inexactitude de ces affirmations mensongères », documents photographiques à l’appui.
« La plaine du Forez serait défigurée par des plantations de résineux, or il n’en est rien puisqu’elle n’est pas couverte de sapins mais de feuillus, notamment des chênes », s’insurge l’avocat, par ailleurs élu local et président du comité de pilotage du site Natura 2000 qui s’étend sur près de 1.000 hectares dans la plaine du Forez.
Selon l’entourage du cinéaste, âgé de 87 ans, il ne se serait pas lui-même déplacé jusque dans le berceau de l’Astrée, se contentant de confier une mission de repérage à une de ses collaboratrices.
Me Juliette Simoni, représentante de Rezo Films, a pour sa part déclaré à l’audience que « rapatrier toutes les copies et les traiter suppose de suspendre l’exploitation du film. Ce qui serait une mesure très grave », ajoutant que « le préjudice n'(était) pas à ce point grave et irréversible ».
Elle a concentré sa plaidoirie sur « l’incompétence du tribunal de Montbrison pour juger cette affaire », notamment parce que le film n’est plus diffusé dans cette ville depuis le 19 septembre, jour de l’assignation. Estimant que les moyens choisis pour faire reconnaître le délit de « diffamation » ne sont juridiquement pas recevables, elle a demandé que le conseil général de la Loire soit débouté.
Le film, en compétition à la Mostra de Venise, est inspiré du roman pastoral en quatre parties d’Honoré d’Urfé, édité de 1607 à 1627, qui se déroule dans la plaine du Forez.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Rhône-Alpes. Polémique entre Eric Rohmer et le conseil général de la Loire : jugement le 28 septembre

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X