Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

François Le Pillouër élu président du Syndeac

Publié le 01/10/2007 • Par La Rédaction • dans : France

François Le Pillouër, directeur du Théâtre national de Bretagne (TNB) à Rennes depuis 1994, a été élu le 1er octobre président du Syndeac, le principal syndicat d’entrepreneurs du spectacle vivant subventionné, a-t-on appris auprès de cette organisation.
François Le Pillouër, 54 ans, succède pour deux ans au directeur de la scène nationale de Calais Francis Peduzzi, en fonction depuis juillet 2006 et qui n’avait pas souhaité briguer un nouveau mandat.
Le nouveau président a été élu lors d’un conseil national qui a par ailleurs choisi trois vice-présidents (Eric de Dadelsen, Arnaud Meunier et Marie-Agnès Sevestre) et un trésorier (Jean-Michel Grémillet).
François Le Pillouër avait confié à la presse, il y a peu, qu’il aurait préféré « qu’un artiste soit élu président. Mais si aucun de mes collègues ne le voulait, je prendrais mes responsabilités », avait-il annoncé.
Le Syndeac, qui réunit 257 structures subventionnées (centres dramatiques et chorégraphiques nationaux, scènes nationales, compagnies, festivals…) vient de traverser une crise attisée par une polémique autour d’un livre de Jean-Claude Wallach, « La culture, pour qui ? », plutôt critique envers les résultats des scènes publiques en matière de démocratisation culturelle.
Sous la pression d’une pétition signée par plusieurs dizaines de membres du syndicat refusant « la théorie de la pseudo-faillite du théâtre et de la danse », Jean-Claude Wallach, qui était délégué national du Syndeac, a démissionné de ses fonctions il y a quelques mois.
Francis Peduzzi a aussi renoncé à se représenter au poste de président, en constatant l’impossibilité de « recoudre ce qui s’était fracturé avant l’été ».
Convaincu que « la démocratisation culturelle a réussi dans la mesure de nos moyens », François Le Pillouër, qui était l’un des principaux opposants à Francis Peduzzi, avait dit la semaine dernière son souhait que le Syndeac soit animé par une « équipe jeune, plus radicale » face à « un gouvernement déterminé ».

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

François Le Pillouër élu président du Syndeac

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X