Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Ile-de-France. L’ancien préfet de Seine-Saint-Denis critique un rapport sur les émeutes de 2005

Publié le 01/10/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le préfet de Seine-Saint-Denis en place au moment des émeutes de 2005, qui ont débuté dans le « 9-3 », critique un rapport d’un chercheur, publié en juillet par l’Institut national des hautes études de sécurité (Inhes), faisant état de « carences » de la police durant la crise.
Jean-François Cordet – qui n’est plus le préfet de Seine-Saint-Denis depuis l’été dernier – publie un droit de réponse à cette étude dans le numéro d’octobre des Cahiers de la Sécurité de l’Inhes, un organisme de réflexion du ministère de l’Intérieur.
Il pointe des « inexactitudes » dans l’étude de ce chercheur, Olivier Hassid, parue dans le précédent numéro de l’Inhes, en juillet dernier. Jean-François Cordet précise que l’auteur ne l’a pas interrogé afin de vérifier par exemple des accusations de « carences » de la police.
Celle-ci, écrivait le chercheur, a été prise par « surprise » et son temps de réaction a semblé « souvent long » pendant les émeutes urbaines de 2005. Le chercheur ayant, à l’appui de ses affirmations, évoqué plusieurs fois le « 9-3 », l’ex-préfet affirme au contraire que la « vigilance de l’Etat était totale » et « la mobilisation générale, à ce moment-là ». Le rapport d’Olivier Hassid, à qui le préfet reproche de ne pas avoir travaillé « honnêtement », avait suscité une vive émotion dans les sphères policières au moment de sa parution, particulièrement dans ce département.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ile-de-France. L’ancien préfet de Seine-Saint-Denis critique un rapport sur les émeutes de 2005

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X