Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Aquitaine. Mobilisation de cheminots girondins pour la sauvegarde du fret SNCF

Publié le 03/10/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Plusieurs centaines de cheminots se sont rassemblés le 3 octobre à Bègles (Gironde) à l’appel de l’intersyndicale de la gare de triage voisine d’Hourcade pour la sauvegarde du fret ferroviaire, qui constitue selon eux l’un des enjeux du développement durable.
L’intersyndicale CGT- FO- Sud- CFDT- Unsa avait appelé à une « rencontre citoyenne » autour de débats en présence d’élus locaux de tous bords sur la pérennisation du fret aquitain, dans le contexte de la mise en place d’un Grenelle de l’environnement.
« Nous sommes en pleine contradiction : on laisse une entreprise publique diminuer la part du fret ferroviaire alors que les discours politiques parlent de développement durable. Il faut un vrai débat de société car l’avenir du fret est trop important pour être laissé aux mains de la SNCF », a estimé Thierry Roy, secrétaire de la fédération CGT lors d’un point presse.
Soulignant que le fret permet de désengorger le trafic routier, Thierry Roy a regretté que la SNCF « refuse aux organisations syndicales de discuter de la stratégie mais les autorise uniquement à discuter des conséquences sociales » de la réorganisation du fret.
Les cheminots accusent notamment la SNCF d’avoir utilisé tous ses moyens financiers pour le développement du trafic voyageurs sur les lignes TGV au détriment du fret. « C’est une politique de casse et de sabordage de l’appareil de production », a dénoncé Nicolas Dubernet, membre de l’intersyndicale.
Les réformes de la branche fret de la SNCF, entamées depuis quatre ans, ont entraîné la suppression de près de 7.000 postes de cheminots, la fermeture de quatre triages nationaux et la suppression de plus de 100 gares de fret, selon l’intersyndicale.
Quant à la gare d’Hourcade, dernier triage régional, 72 postes sur 500 risquent d’être supprimés d’ici à décembre.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Aquitaine. Mobilisation de cheminots girondins pour la sauvegarde du fret SNCF

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X