Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Ile-de-France. Village des mobile homes d’Ivry : le maire dénonce un risque de

Publié le 03/10/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le député-maire (PCF) d’Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne), Pierre Gosnat, s’est élevé le 2 octobre contre l’allongement à cinq ans de la durée d’installation sur sa commune de mobile homes accueillant des SDF.
Il a en effet estimé que cette solution risquait de recréer « des ghettos à la périphérie des villes », en faisant resurgir les « bidonvilles ».
Rappelant que l’implantation des mobile homes avait été décidée « de façon unilatérale » par le gouvernement Villepin, en « profitant de l’émoi qu’avait suscitée l’affaire du canal Saint-Martin », Pierre Gosnat a souligné que l’ancienne ministre de la Cohésion sociale, Catherine Vautrin, s’était alors « engagée formellement » sur une installation provisoire d’un an.
Or, « au bout de six mois, nous sommes informés par une indiscrétion dans la presse » que ce délai a été porté à cinq ans, a poursuivi le maire. Pierre Gosnat, qui a envoyé un courrier à ce sujet à la ministre du Logement, Christine Boutin, a précisé qu’il n’avait « toujours pas de réponse ».
Les mobile homes installés à Ivry-sur-Seine en mars accueilleront des SDF pendant au moins cinq ans au lieu de l’année initialement prévue, a indiqué jeudi le responsable de ce « village », Jacques Deroo, confirmant une information du Parisien. L’implantation d’une soixantaine d’autres villages semblables a aussi été évoquée.
Cette solution, « une fausse piste qui maintient les gens dans un lieu de marginalisation », risque « de nous ramener à une époque qu’on croyait révolue, celle des bidonvilles (…), risque de créer des ghettos à la périphérie des villes », a dit Pierre Gosnat, en dénonçant une décision prise « au moment même où Christine Boutin fixe un ultimatum aux organismes HLM pour qu’ils vendent 40.000 logements sociaux ».

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ile-de-France. Village des mobile homes d’Ivry : le maire dénonce un risque de

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X