Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Emploi

Dotation de l’Etat stable pour les maisons de l’emploi existantes

Publié le 04/10/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Les maisons de l’emploi existantes auront une dotation stable de 88 millions d’euros dans le budget 2008 de l’Etat, a assuré le 3 octobre la ministre de l’Economie et de l’emploi Christine Lagarde, alors que Bercy ne va plus subventionner de nouvelles maisons.
« Nous envisageons en 2008, pour favoriser le maintien de ces maisons de l’emploi qui pour certaines marchent de manière efficace, de mobiliser 88 millions d’euros comme dans le projet de loi de finances 2007 », a répondu Christine Lagarde.
Ces maisons avaient été lancées par le Plan de cohésion sociale de Jean-Louis Borloo en janvier 2005 pour regrouper en un même lieu les partenaires agissant sur l’emploi au niveau local : collectivité territoriale, ANPE, Assedic, et si possible les Missions locales, les organismes de formation et les chambres consulaires.
Détaillant son projet de fusion ANPE-Unedic prévu dès 2008, la ministre avait annoncé le 2 octobre devant les parlementaires le gel des créations de nouvelles maisons de l’emploi, sans remettre en cause celles qui sont opérationnelles.
Cette annonce, à quelques mois des municipales, a ému certains élus qui s’interrogent sur le rôle désormais dévolu à ces structures que l’Etat les as incités à créer localement.
« Pour ceux des projets qui sont en tout début de constitution et d’avancement, il faut à mon avis les geler et attendre que l’ANPE et les Assedic, dans chacune de vos circonscriptions, se rapprochent et fournissent un service unifié », a précisé la ministre.
Pour les dossiers très largement constitués, dont les terrains sont déjà fournis et l’immobilier identifié, la ministre a promis un examen « dossier par dossier ».
« Il conviendra (lors du débat parlementaire sur la fusion) d’apprécier ce que l’on fait des maisons de l’emploi, de quelle manière on peut les entraîner dans le système, étant précisé que l’objectif est d’arriver à une clarification, une unité, une simplification, du service aux demandeurs d’emploi », a-t-elle ajouté.
Il existe 150, bientôt 180 maisons de l’emploi en activité, sur les 300 prévues initialement. La dotation de l’Etat avoisine 300.000 euros par an, selon l’entourage de la ministre.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Dotation de l’Etat stable pour les maisons de l’emploi existantes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X