Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Marchés publics

Ile-de-France. Un document sème le doute sur une opération immobilière à Corbeil-Essonnes

Publié le 09/10/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Un document rendu public par un élu PCF de Corbeil-Essonnes, le 8 octobre lors du conseil municipal, a semé le doute sur la régularité d’une importante opération immobilière entre Bouygues et la ville, dirigée par le sénateur-maire Serge Dassault (UMP).
Cette lettre, adressée aux services de Serge Dassault par ses avocats, et que le conseiller municipal (PCF) Bruno Piriou affirme avoir reçu anonymement, fait état d’un certain nombre de remarques concernant un recours déposé par celui-ci en juillet devant le tribunal administratif.
Bruno Piriou conteste la régularité d’une opération d’aménagement d’un terrain de 14 ha en centre-ville, pour lequel une promesse de vente a été signée avec Bouygues pour un montant de 15 millions d’euros, et pointe notamment « la violation de l’égalité de traitement ».
Sur ce point, les avocats de Serge Dassault écrivent que la promesse de vente liant la ville à Bouygues « constitue (…) un élément à charge de la commune contribuant à la démonstration d’une éventuelle atteinte aux règles de mise en concurrence ».
« Comme vous le savez déjà, la gestion de la procédure d’aménagement du site de l’ancienne papeterie aurait pu être l’objet d’un contentieux bien plus sérieux », peut-on également lire un peu plus haut dans cette même lettre.
Interrogé sur l’authenticité de ce courrier, Serge Dassault a répondu « je n’en sais rien », lors d’une brève interruption du conseil municipal due au désordre créé par la révélation de ce courrier.
Il a également affirmé qu’il n’y a eu « aucune violation » des règles dans cette affaire. « Aucun concurrent ne s’est opposé contre ce choix » (de Bouygues immobilier), a-t-il ajouté. « Pour l’instant, cette procédure n’est pas annulée, il n’y a aucun problème », a-t-il poursuivi, dénonçant un « sabotage ».
De son côté, Bruno Piriou, qui se présentera contre Serge Dassault aux municipales, affirme avoir les moyens de prouver que ce document est « vrai ».

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Un document sème le doute sur une opération immobilière à Corbeil-Essonnes

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X