Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé publique

Auvergne. Fièvre catarrhale : aide de 500.000 euros du conseil général de l’Allier

Publié le 10/10/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le conseil général de l’Allier a voté une aide de 500.000 euros pour les éleveurs du département, dont les exportations de broutards vers l’Italie sont bloquées par la fièvre catarrhale ovine (FCO), a-t-on appris le 10 octobre auprès du conseil général.
L’aide débloquée le 9 octobre par le département de l’Allier sera allouée à la désinsectisation des bovins, la prophylaxie, la vaccination dès 2008 et au fonds d’allègement des charges des exploitants, a précisé le conseil général dans un communiqué.
Ces mesures vont être mises en oeuvre par un groupe de travail composé d’élus du conseil général et de représentants de la profession dans les prochains jours, selon la même source.
Après avoir été interdite, l’exportation des animaux des zones de protection et périmètres interdits est désormais possible sous réserve d’une protection de 14 jours contre l’insecte vecteur et d’un test virologique.
L’Allier est, après la Saône-et-Loire, le deuxième département français d’élevage de broutards, des bovins de sept à neuf mois, élevés à l’herbe dans le bassin allaitant du grand Massif central puis exportés en Italie pour y être engraissés puis transformés en viande.
La fièvre catarrhale ovine, non transmissible à l’homme, continue à se propager en France, avec un total de 2.960 cas recensés. La zone réglementée restreignant les mouvements des ruminants vivants concerne désormais 54 départements, selon le ministère de l’Agriculture.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Auvergne. Fièvre catarrhale : aide de 500.000 euros du conseil général de l’Allier

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X