Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Premières pistes pour le Grenelle de l’insertion

Publié le 10/10/2007 • Par Laetitia Darmon • dans : A la une, France

Le 8 octobre dernier, invité à un colloque intitulé «Mesurer l’impact de l’insertion par l’activité économique», le Haut commissaire aux solidarités actives, Martin Hirsch, a lancé plusieurs pistes de réflexion pour le «Grenelle de l’insertion» dont l’a chargé le Président de la République. Il a d’abord constaté le caractère «simpliste et inadapté» des critères d’évaluation de l’insertion par l’activité économique (IAE), puis signalé que «depuis que les contrats aidés existent, on n’a jamais eu l’occasion de remettre à plat leurs finalités et leurs modalités».
Martin Hirsch a distingué deux modalités de l’IAE : l’IAE comme étape de transition vers l’emploi – qui implique un engagement fort des employeurs en termes de formation et d’accompagnement vers l’emploi – et l’IAE comme soutien durable pour des personnes qui ne pourront de toute façon pas accéder à un emploi classique. «Dans ce deuxième cas de figure, l’alternative n’est pas entre insertion et emploi classique, mais entre insertion et RMI», a-t-il souligné. Il n’a dès lors pas écarté la possibilité que certaines personnes particulièrement en difficulté puissent rester à long terme dans des structures d’IAE. «Dans le champ de l’IAE, nous sommes sur des problématiques qui relèvent de l’humain, et pas seulement de logiques administratives. On ne peut pas avoir d’exigences supérieures à ce que les gens peuvent donner», a-t-il ajouté. Avant de conclure : «Il faudra voir si nous sommes tous d’accord ou non sur cette vision et comment cela peut se traduire en termes de financements».

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Premières pistes pour le Grenelle de l’insertion

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X