Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Les villes cyclables veulent améliorer le service des vélos en libre service

Publié le 18/10/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Le Club des villes cyclables, réuni en congrès à Lyon du 17 au 19 octobre, a lancé le 18 octobre plusieurs pistes pour améliorer les systèmes de vélos en libre service (VLS), adoptés par une quinzaine de villes en France.
« Notre objectif est de créer un réseau des villes à vélos partagés », a expliqué Gilles Vesco, vice-président du Grand-Lyon et administrateur du Club des villes cyclables, lors d’un point presse.
« Il faut permettre aux différentes villes de pouvoir partager leurs retours d’expériences, et créer un rapport de force dans la négociation des contrats avec les prestataires de vélos », a-t-il souligné.
« Une des priorités à l’heure actuelle est de pouvoir mettre en place une compatibilité des cartes d’abonnement entre les différentes villes, pour qu’un abonné parisien de Vélib’ puisse par exemple emprunter un Vélo’v quand il est de passage à Lyon, et inversement », a-t-il expliqué.
« L’avenir sera dans la conception de GPS pour vélos, qui indiqueront aux cyclistes les itinéraires vélos dans chaque ville, avec la situation de chaque station de vélo libre service, et s’il reste des vélos disponibles », a-t-il ajouté.
Concernant le problème des stations vides, ou à l’inverse des stations pleines où plus personne ne peut déposer son vélo, le maire de Lyon, Gérard Collomb, a annoncé que les stations Velo’v seraient « bientôt équipées d’un système informatique avec un écran qui indiquera en temps réel les stations les plus proches où il reste encore des vélos ».
Organisé à Lyon du 17 au 19 octobre, le 17ème congrès du Club des villes cyclables réunit plus de 400 élus locaux, chercheurs, responsables de bureaux d’études et aménageurs urbains pour faire le point sur les politiques cyclables.
Créé en 1989 par une dizaine de villes, le Club des villes cyclables regroupe plus de 950 communes, deux départements (Hauts-de-Seine et Seine-Saint-Denis) et deux régions (Ile-de-France et Rhône-Alpes).

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les villes cyclables veulent améliorer le service des vélos en libre service

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X