Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Rhône-Alpes. Le préfet de la Savoie fait le point des mesures engagées pour éradiqué le «chrysolème du maïs» découvert fin août sur la commune de La Motte-Servolex

Environnement

Rhône-Alpes. Le préfet de la Savoie fait le point des mesures engagées pour éradiqué le «chrysolème du maïs» découvert fin août sur la commune de La Motte-Servolex

Publié le 19/10/2007 • Par Bruno Fournier • dans : Régions

Le préfet de Savoie, Rémi Thuau, a tenu, lors de réunions qui se sont étalées sur deux journées, les 16 et 17 octobre, à porter à la connaissance des organisations professionnelles agricoles, des maires des communes concernées et des associations de protection de l’environnement un ensemble d’éléments d’information sur le traitement qui a été effectué suite à la découverte, fin août dernier, d’une chrysomèle du maïs sur la commune de La Motte Servolex. Le 10 septembre, le représentant de l’Etat avait pris un arrêté pour l’engagement d’un traitement collectif par pulvérisation aérienne d’insecticide des parcelles de maïs situées dans un périmètre de 10 km autour du point de capture. Ces mesures sont l’application locale des mesures définies au niveau national par l’arrêté ministériel du 22 août 2002 modifié.
Si ce parasite du maïs, petit coléoptère originaire d’Amérique centrale, s’attaquant aux racines des plantes, ne présente pas de danger pour l’homme, il peut générer des dégâts importants sur les cultures de maïs. Les pertes économiques potentielles consécutives pour les filières agricoles sont telles que l’union européenne a interdit son introduction et sa dissémination. Les Etats membres, dont la France, ont mis en place des plans de surveillance afin de détecter sa présence et adopter des réglementations préconisant l’éradication systématique. Les services de la direction régionale et de la direction départementale de l’Agriculture et de la Forêt (DRAF et DDAF) ont été chargés de la mise en oeuvre de ces mesures en Savoie, avec l’appui de la Fédération régionale de lutte contre les organismes nuisibles (FREDON).
Ces dispositions ont été préparées en liaison étroite avec les acteurs concernés. Trois jours avant le traitement du 13 septembre, une information de tous les apiculteurs déclarés avait été effectuée par la direction départementale des services vétérinaires (DDSV) sur la nécessité d’éloigner leurs ruches d’une distance de 50 m minimum des parcelles de maïs traitées. De même avait été organisée une rencontre, à l’initiative de la chambre d’Agriculture, de tous les agriculteurs du secteur, tandis que les maires étaient informés du plan d’action. Le préfet s’engage à donner toutes les informations voulues sur la suite des mesures à prendre, en fonction de l’évolution du problème.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Rhône-Alpes. Le préfet de la Savoie fait le point des mesures engagées pour éradiqué le «chrysolème du maïs» découvert fin août sur la commune de La Motte-Servolex

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X