Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Champagne-Ardenne. Réforme de la carte judiciaire : le maire d’Epernay dénonce un simulacre de concertation

Justice, jurisprudence

Champagne-Ardenne. Réforme de la carte judiciaire : le maire d’Epernay dénonce un simulacre de concertation

Publié le 23/10/2007 • Par Frédéric Marais • dans : Régions

Franck Leroy, maire UMP d’Epernay, s’en prend au ministre de la Justice après l’annonce par celle-ci de sa venue à Amiens, samedi, pour évoquer l’avenir des juridictions en Picardie et en Champagne-Ardenne.

Franck Leroy est le premier magistrat d’une commune particulièrement affectée par la réforme, puisqu’une menace pèse sur son tribunal d’instance, son tribunal de commerce et son conseil de prud’hommes. Il dénonce «un simulacre de concertation» : rencontre annoncée à la dernière minute, programmée dans une autre région, sans connaissance préalable des propositions de Rachida Dati et avec un bref temps de parole accordé aux élus.
Et il enfonce le clou : «Certes, la garde des Sceaux ne nous a pas encore demandé d’être représentés par des silhouettes en carton-pâte, mais il convient de dénoncer une attitude méprisante à l’égard des élus locaux, issus du suffrage universel […] Sur le fond, cette réforme témoigne d’une vision purement comptable de la justice : on se dit qu’avec moins de juridictions, on aura moins de frais -ce qui est faux- sans se soucier de l’engorgement des grosses juridictions, sans se soucier des conséquences sociales de cette réforme, sans prêter la moindre attention à la notion de proximité qui garantit à nos concitoyens les plus vulnérables l’accès à ce service public essentiel qu’est la Justice.»
L’édile sparnacien conclut son réquisitoire en ces termes : «Il apparaît clairement que cette réforme, très technocratique dans son inspiration, témoigne d’un profond mépris pour les petites juridictions de province qui, on ne le dit pas assez, font très souvent, à l’image des tribunaux d’Epernay, un travail de qualité qui honore notre pays.» Fermez le ban !

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Champagne-Ardenne. Réforme de la carte judiciaire : le maire d’Epernay dénonce un simulacre de concertation

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X