Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Pays-de-la-Loire. La Vendée privilégie le tri mécanobiologique de ses déchets

Publié le 24/10/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le plan d’élimination des déchets en Vendée, adopté en septembre 2006, repose largement sur le tri mécanobiologique. Cinq usines sont prévues à terme et Trivalis, syndicat mixte chargé de la mise en oeuvre de la politique départementale, vient de signer ses premiers engagements financiers pour la construction de trois sites. L’enveloppe globale s’élève à 53,1 millions d’euros. Les conventions ont été passées avec Dexia Crédit local, la Caisse d’épargne et le Crédit agricole. Les études sont en cours, mais les appels d’offres ne seront pas lancés avant les élections municipales de 2008. Les travaux devraient débuter début 2009 pour une mise en service espérée mi-2010. Le programme des deux autres usines (environ 20 millions d’euros chacune) sera lancé ultérieurement.
Mais l’association Fève, opposée au «tout tri mécanobiologique», à l’origine de l’annulation d’un premier plan départemental en 2001 et du recul du conseil général début 2005 sur son projet d’incinérateur, réfléchit à une nouvelle requête après le rejet de son recours gracieux.
Elle estime insuffisantes les actions en faveur du tri sélectif et du compost et aimerait voir mieux prises en compte des techniques alternatives comme la méthanisation. «Il est curieux aussi de constater qu’en Vendée, les matières organiques issues du tri mécanobiologique seront réutilisées par l’agriculture et donc destinées à l’alimentation humaine alors que dans le département voisin des Deux-Sèvres, elles seront enfouies», relève une représentante de la Fève.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pays-de-la-Loire. La Vendée privilégie le tri mécanobiologique de ses déchets

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X