Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Multimédia, Internet, Intranet

Centre. La télé locale d’Issoudun émettra sur toute l’Indre

Publié le 25/10/2007 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

BIP TV, la télévision locale créée en début d’année par la communauté de communes d’Issoudun va étendre son périmètre de diffusion à tout le département de l’Indre. Les maires d’Issoudun (André Laignel, PS) et de Châteauroux (Jean-François Mayet, UMP) ainsi que le président du conseil général (Louis Pinton, UMP) viennent de tomber d’accord pour financer une télévision départementale. Pour cela, BIP TV absorbera TLC (Télévision
Locale de Châteauroux) qui émet sur le câble et sous forme associative depuis 8 ans. Le personnel de TLC sera repris par BIP dont le siège restera à Issoudun. Des contacts ont également été noués avec le CG 18 pour étendre le périmètre au département du Cher.
BIP TV est une des plus petites télévisions locales puisqu’elle émet sur un territoire rural situé entre Châteauroux, Vierzon et Bourges avec une «cible» estimée entre 30 et 40.000 habitants. L’initiative avait été lancée par André Laignel, maire d’Issoudun, et par ailleurs président du groupe de travail «télévisions locales» au sein de l’AMF. L’élu a notamment voulu montrer «qu’il est possible de faire exister une télévision locale de qualité dans un territoire rural mais innovant». Cette télévision hertzienne, mais qui sera reprise sur la TNT à partir du 25 janvier prochain, est aussi la seule en France à être gérée par un EPCC regroupant le musée d’Issoudun, des salles de spectacles, le complexe de cinéma municipal, une résidence d’artistes et un site historique. Mais le regroupement des deux télévisions ne sera pas immédiat. L’EPCC devra en effet solliciter un canal de diffusion auprès du CSA, ce qui prendra plusieurs mois de démarches. BIP 36 (nom possible de la future télévision départementale) ne sera donc pas opérationnelle avant fin 2008.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Centre. La télé locale d’Issoudun émettra sur toute l’Indre

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X