Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Basse-Normandie. Du cidre normand dans les discothèques chinoises

Publié le 31/10/2007 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Régions

A l’origine de ce marché, un voyage dans la province du Fujian, organisé en septembre 2006 par le conseil régional de Basse-Normandie. Parmi la dizaine d’entreprises présentées en Chine : la cidrerie Viard, de Bayeux (14). «Nous avons accepté de faire partie de la délégation bas-normande, parce que la filière cidricole traverse une période difficile. Le drame du cidre, c’est que tout le monde aime ça, mais personne n’en achète», explique Jérôme Delile, directeur général de la cidrerie Viard. «En France, nous sommes bloqués par la loi Evin. La consommation régresse. De 400 litres par an par habitant en 1890, elle est passée à moins de 2 litres ! C’est très préjudiciable pour notre région». Alors, la Chine, pourquoi pas ? Là-bas, Jérôme Delile a participé à des rendez-vous «b to b», des rendez-vous marathon pendant lesquels de nombreux entrepreneurs chinois se sont intéressés au cidre normand. «Les Chinois raffolent des produits français et connaissent très bien la Normandie, et ses plages du débarquement». De retour en France, Jérôme Delile a poursuivi les échanges à distance. Un an plus tard, une des collaborations a fini par aboutir, avec l’exportation de 24 000 bouteilles de cidre. «La marchandise est partie la semaine dernière, du port du Havre». Il faut compter trente jours de voyage pas bateau. Le cidre Viard sera commercialisé dans des discothèques de la ville de Hangzhou (2 millions d’habitants). L’importateur envisage également la vente en supermarchés.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Basse-Normandie. Du cidre normand dans les discothèques chinoises

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X