Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Energie

Corse. François Fillon fixe comme objectif 1/3 d’énergies renouvelables

Publié le 31/10/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

François Fillon a fixé comme objectif que les énergies nouvelles et renouvelables représentent 34% des approvisionnements en Corse, lors du conseil des ministres décentralisé qui s’est tenu le 31 octobre sur l’île de beauté, sans pour autant préciser d’échéance.
« L’Etat accompagnera cette programmation », a déclaré le Premier ministre selon le communiqué de l’Elysée.
Afin de « relever le défi énergétique de la Corse », François Fillon a mis en avant l’installation de nouvelles centrales électriques à Bastia et Ajaccio. Il est aussi revenu sur la préparation du raccordement au gazoduc Algérie-Sardaigne-France, en annonçant la nomination d’un chargé de mission auprès du ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo.
La construction du barrage du Rizzanese (Corse-du-Sud) permettra par ailleurs d’augmenter l’énergie hydraulique de la Corse de 30%, a-t-il souligné.
Nicolas Sarkozy, arrivé le 30 octobre en Corse, avait annoncé, à l’occasion de plusieurs visites sur le thème du développement durable, la création sur l’île d’une « plateforme éolienne » avec le déblocage d’1,5 million d’euros.
Cette délocalisation du conseil des ministres, la deuxième depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, a suscité les critiques de l’opposition et des écologistes pour son « coût écologique ». Il sera « compensé », a assuré le 31 octobre le porte-parole du gouvernement Laurent Wauquiez.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Corse. François Fillon fixe comme objectif 1/3 d’énergies renouvelables

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X