Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Les syndicats satisfaits de leurs rencontres avec Marylise Lebranchu

Publié le 31/05/2012 • Par Sylvie Fagnart • dans : A la une, A la une emploi, Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

La ministre chargée de la Fonction publique a reçu une à une les centrales syndicales, qui ont toutes souligné la volonté de dialogue affichée par le nouveau gouvernement.

Dans la foulée de la série d’entretiens menés par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault avec les partenaires sociaux, la ministre de la Réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique a également reçu différentes organisations syndicales les 30 et 31 mai 2012.

Si Marylise Lebranchu est restée relativement silencieuse – « elle attend les cadrages budgétaires pour exposer ses projets », imagine Christian Grolier, secrétaire général de FO Fonction publique – les syndicats ont pu, de leur côté, faire la liste de leurs revendications.

« Nous avons insisté sur l’importance du dialogue social qui nous tient à cœur et qui nous a tant manqué au cours des années précédentes », indique Marie-Odile Esch, secrétaire générale de la fédération nationale Interco-CFDT.

Autre pierre dans le jardin du précédent gouvernement, « elle a manifesté une volonté de faire cesser cette opposition permanente, si vive ces dernières années, entre les salariés du secteur privé et les fonctionnaires », relate aussi Christian Grolier.

Mettre fin à l’individualisation des rémunérations – Au-delà de la méthode, sur les dossiers de fond, la question salariale, pomme de discorde d’avec les prédécesseurs de Marylise Lebranchu, a évidemment été abordée.
Par le biais d’une exigence commune à la plupart des organisations : la fin de l’individualisation des rémunérations. « Une spirale infernale », comme la qualifie Christian Grolier.

Parallèlement, elles réclament une réforme des grilles indiciaires. « Il faut arrêter le saupoudrage sur les grilles, exige Marie-Odile Esch, pour construire une perspective dynamique globale du type de celle mise en place sous Durafour(1). »

Rapport avec les effectifs – Néanmoins, FO s’est fait le porte-parole d’une crainte face à la ministre : la centrale insiste pour que la question des traitements, et notamment celle de l’augmentation du point d’indice, ne soit pas « détachée de celle des effectifs ».

Le syndicat redoute en effet un acte III de la décentralisation dissimulant une RGPP à la sauce socialiste, conduisant l’Etat à transférer certaines compétences aux collectivités sans les agents afférents.
Un moyen pour le gouvernement de satisfaire à ses promesses de campagne – l’embauche de fonctionnaires supplémentaires à l’Education nationale et dans les ministères régaliens, sans toucher la masse salariale globale.

Réunion le 5 juin – Les syndicats seront davantage fixés sur les intentions du gouvernement en la matière lors de la réunion préalable au sommet social de la mi-juillet, réunion prévue le 5 juin prochain et au cours de laquelle les problématiques intéressant la fonction publique seront abordées. 

Cet article est en relation avec les dossiers

Notes

Note 01 Michel Durafour, ministre de la Fonction publique de 1989 à 1991, avait signé avec cinq principales centrales syndicales de l’époque (la CGT et FO avaient rejeté cet accord) une progression de traitement pour toutes les grilles. Retour au texte

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les syndicats satisfaits de leurs rencontres avec Marylise Lebranchu

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X