Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

pauvreté

Pauvreté infantile des pays riches : la France mal classée

Publié le 31/05/2012 • Par Sophie Le Gall • dans : France

Selon le dixième rapport Innocenti de l’Unicef, rendu public mardi 29 mai 2012, qui donne un aperçu comparatif de la pauvreté infantile dans 35 pays industrialisés dont les 27 de l’UE, la France affiche un taux de 10,1 % d’enfants pauvres. La France est ainsi, avec l’Italie, l’un des deux seuls pays riches à avoir un taux supérieur à 10 %.

A l’occasion de la présentation de ce rapport, Fabienne Quiriau, présidente de la Commission Enfance en France de l’Unicef France, et par ailleurs directrice générale de la Convention nationale des Associations de protection de l’enfant (CNAPE), a souligné que, en se basant sur les précédents rapports Innocenti, « il y a dizaine d’années, un enfant sur six souffrait de pauvreté en France. Aujourd’hui, c’est un enfant sur cinq ».

Egalement, la France se classe 14e avec 8,8 % d’enfants en situation de pauvreté relative. Nouvel indicateur de l’Unicef, l’indice de pauvreté relative prend en compte 14 besoins définis comme « essentiels pour le développement des enfants de moins de 16 ans » : prendre 3 repas par jour, avoir des jouets, avoir accès à des livres de son âge, pouvoir inviter des enfants chez soi…
Ce taux monte à 21,1 % pour les enfants issus de familles monoparentales, à 20,5 % pour ceux qui sont issus de familles migrantes et à 34 % pour les enfants dont les parents ont un faible niveau d’instruction.

En comparaison, l’Islande affiche dans le classement général le taux le plus bas de 4,7 % et la Roumanie le taux le plus haut de 25,5 %.

Fortes dépenses publiques consacrées aux familles – Les résultats de la France apparaissent comme d’autant moins bons que, comme le souligne le rapport, l’Hexagone est le pays avec les plus fortes dépenses publiques consacrées aux familles (en % du PIB).
Selon l’Unicef, sans allocations et réductions d’impôts, la France afficherait un taux de 20 % d’enfants pauvres.

Pour lutter contre la pauvreté en France, l’Unicef demande la mise en place d’un « droit à la compensation de la pauvreté pour les enfants ». Cette « compensation » serait évaluée à échéance régulière, selon chaque enfant, au regard de ses propres besoins et se traduirait par une aide matérielle ou humaine : accompagnement scolaire, visite médicale régulière…

Hausse attendue – Le dixième rapport Innocenti précise que l’ensemble des résultats rassemblés ne peut pas encore refléter complètement l’impact de la crise économique actuelle et que l’on peut s’attendre à ce que les niveaux de pauvreté relative et « absolue » évoluent à la hausse.

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pauvreté infantile des pays riches : la France mal classée

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X