Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

fonction publique

François Deluga plaide pour une cotisation formation à 1 %

Publié le 31/05/2012 • Par Gaëlle Ginibrière • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

Rétablir la cotisation formation due au CNFPT à 1 % dès le 1er janvier 2013, c’est l’une des propositions que le président du CNFPT François Deluga a remis à la ministre en charge de la Fonction publique. Reçu mercredi 30 mai 2012 par Marylise Lebranchu - le rendez-vous avait initialement été prévu pour le 31 -, François Deluga a insisté sur les conséquences de la réduction de la cotisation de 1 à 0,9 %, une disposition qui a diminué les recettes du CNFPT de 34 millions d’euros.

Parmi les mesures prises par le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT) pour équilibrer son budget, François Deluga cite l’arrêt de la prise en charge des frais de déplacement liés à des formations, la facturation de formations jusque là gratuites ou la suppression de certains stages.

Impact sur les transports – « Des collectivités doivent donc solliciter des organismes de formations privées, parfois 4 fois et demi plus chers que le CNFPT. Sans compter que dans leur budget, si la ligne formation affiche bel et bien 0,9 %, la ligne transports a elle augmentée », détaille-t-il.

François Deluga rappelle d’ailleurs que 7 000 collectivités ont demandé le rétablissement du 1 %.

Menace sur 25 % des formations –« Le rétablissement est techniquement simple à faire, il suffit d’insérer une ligne dans la loi de finances précisant qu’il se fera au 1er janvier 2013 au lieu du 1er janvier 2014, comme cela était prévu initialement. Je n’imagine pas que cette mesure ne soit pas appliquée. Dans le cas contraire, le CNFPT serait dans l’obligation de supprimer 25 % de ses formations en 2013 ».

François Deluga se veut confiant, soulignant l’écoute de Marylise Lebranchu et sa connaissance de la fonction publique territoriale en tant qu’ancienne présidente de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains (FNESR).

Il rappelle toutefois que la ministre souhaite consulter les organisations syndicales avant de prendre position.

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

François Deluga plaide pour une cotisation formation à 1 %

Votre e-mail ne sera pas publié

Chérel Paul

01/06/2012 12h10

Il serait bon que l’article indique qui paie pour cette formation dans le public. Seulement les agents de l’Etat ou tous les travailleurs, seeteur privé compris ?. Dans le premier cas, ce 1% est-il déjà compris dans le minable 7,65 % retenu sur traitements publics oour couvrir L’ENSEMBLE des couvertures sociales . Par ailleurs la FORMATION c’est le gargarisme à la mode de ceux qui prolifèrent dans ces machins appelés opérateurs de l’Etat. Quels sont les résultats concrets ? Quelle est la vraie adaptation au monde du travail en général ? Gaspillage d’argent ? Paul Chérel

Claude D

03/06/2012 09h32

Un député ou un sénateur a toujours la possibilité de proposer au vote des assemblées une dépense nouvelle ou supplémentaire. Mais, en contre partie, il doit pproposer une recette nouvelle ou supplémentaire d’un égal montant. Il serait donc que ce dispositif soit étendu aux élus locaux. Quant aux résultats de la formation professionnelle dispensée par le CNFPT, nous attendons toujours un véritable audit digne de ce nom.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X