Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Grand Paris : ce que Cécile Duflot reprochait au super métro

Publié le 29/05/2012 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : Régions

La nouvelle ministre en charge du développement de la région capitale s’était vertement opposé, en janvier 2011, au projet « Grand Paris Express ».

Le communiqué valait condamnation. Le 26 janvier 2011, Cécile Duflot, alors présidente du groupe EELV au conseil régional d’Ile-de-France, brisait le consensus entre Maurice Leroy, ministre de la Ville en charge du Grand Paris et Jean-Paul Huchon, président (PS) du conseil régional d’Ile-de-France.

Avec son alter ego écologiste, Jean-Vincent Placé, vice-président aux transports de la collectivité, elle s’en prenait au super métro dessiné par le gouvernement et accepté par la région en l’échange d’une modification de son tracé et du soutien de l’Etat à l’amélioration du réseau existant.

Gros plan sur les principaux griefs exprimés par la future ministre de l’égalité des Territoires à qui un décret d’attribution en date du 24 mai a confié « le développement de la région capitale ».

« Un projet déconnecté des urgences » – « La desserte fine du territoire prônée par le projet de la région ne sera pas réalisée. C’est donc un projet déconnecté des urgences et des préoccupations des Franciliens, avec un faible nombre de gares par rapport à la proposition faite par la région, tournant le dos aux besoins des territoires désenclavés. »

« Un scandale démocratique » – « La région accepte que la compétence transport soit reprise en main par l’Etat à travers une Société du Grand Paris gouvernée sans les élus franciliens (…). Cette recentralisation n’est pas seulement un scandale démocratique, c’est un danger pour nos investissements. Les écologistes demandent la dissolution de la Société du Grand Paris (SGP) et le transfert de ses prérogatives au Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF). »

« Un financement de l’Etat qui n’est pas assuré » – « Le financement du projet « Grand Paris Express » tel que présenté aujourd’hui n’est pas assuré. Les écologistes attendent encore des engagements fermes et précis sur les engagements de l’Etat, condition sine qua non à l’amélioration et au développement des transports en commun en Ile-de-France, notamment sur le Versement Transports ou la TIPP dite Grenelle. »

Cet article est en relation avec le dossier

Régions

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Grand Paris : ce que Cécile Duflot reprochait au super métro

Votre e-mail ne sera pas publié

M. Germain

04/06/2012 12h29

C’est original comme déclaration de la part d’un membre du gouvernement :
« Les écologistes attendent encore des engagements fermes et précis sur les engagements de l’Etat, condition sine qua non à l’amélioration et au développement des transports en commun en Ile-de-France, notamment sur le Versement Transports ou la TIPP dite Grenelle. »

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X