Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Gouvernement

La distribution des rôles entre les ministres se précise

Publié le 25/05/2012 • Par La Rédaction • dans : A la une, Actu prévention sécurité, Dossiers d'actualité, France

gouvernement
LIONEL BONAVENTURE / AFP
Selon les décrets d’attributions ministérielles, parus le 25 mai 2012 au Journal Officiel, le ministère de l’Egalité des territoires intègre le logement et le Grand Paris. Celui de la Décentralisation, de la réforme de l’Etat et de la fonction publique s’appuiera, conjointement avec l’Intérieur, sur la Direction générale des collectivités locales (DGCL).

Deux jours après leur présentation en conseil des ministres, les décrets d’attribution ministérielle sont parus le 25 mai au Journal Officiel. Très attendus, ces textes définissent les périmètres de chacun des grands ministères du gouvernement. Reste à connaître la répartition des compétences avec les ministères délégués. A cet effet, des décrets d’attribution spéciale devraient paraître dans les prochains jours, sans doute en début de semaine.

Large territoire pour Cécile Duflot – C’est un portefeuille fourni qui échoit à la ministre de l’Egalité des territoires et du logement, Cécile Duflot. Selon les termes du décret n°2012-770 du 24 mai, son ministère a pour attributions « l’aménagement du territoire » et « le développement rural ». Elle présidera à cet effet le Comité interministériel d’aménagement du territoire. Le ministère mènera également « la politique relative aux quartiers en difficulté » et aura notamment en charge la rénovation urbaine. Il exercera la tutelle de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) et de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances. Autres attributions attendues : le Grand Paris, l’urbanisme et le logement, présenté comme une priorité gouvernementale. La ministre a d’ailleurs annoncé l’organisation prochaine d’une concertation pour la mise en place d’un dispositif d’encadrement des loyers dans les zones tendues, tandis que des directives vont être envoyées aux préfets pour une application plus stricte de la loi du 13 décembre 2000 relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU). « C’est un engagement de la majorité de faire passer le seuil de logements sociaux de 20 % à 25 % dans l’ensemble des communes (de plus de 3 500 habitants) », a-t-elle déclaré. Manuel Flam, haut fonctionnaire socialiste expert de la fiscalité verte, a été désigné comme directeur de cabinet. Thierry Lajoie, actuel directeur général de la société publique locale d’aménagement de l’agglomération dijonnaise (Splaad), devrait aussi la rejoindre.

Comme le souligne son entourage, Cécile Duflot travaillera « en coordination » avec le ministre délégué chargé de la Ville, François Lamy, dont le champ d’action n’est pas encore précisé. Lors de ses premiers déplacements, celui-ci s’est présenté comme le « ministre des habitants des quartiers » et a annoncé son intention de « réaliser une évaluation » du programme national de rénovation urbaine. Pour l’instant, François Lamy engage ses consultations. Il a reçu le 25 mai trois associations de professionnels de la politique de la ville : l’Inter-réseau des professionnels du développement social urbain, le réseau Amadeus et les directeurs de centres de ressources réunis au sein de l’association « Questions de quartier ». Le cabinet du ministère sera dirigé par Christiane Barret, qui fut préfète à l’égalité des chances en Seine-Saint-Denis.

Dossiers partagés sur le logement et l’énergie – Cécile Duflot aura aussi à composer avec Nicole Bricq, ministre de l’Ecologie, de l’énergie et du développement durable sur des thématiques qui étaient gérées, au sein du gouvernement précédent, par un seul grand ministère. Il s’agit notamment de la politique en matière de la qualité du logement et de l’habitat. Le décret d’attribution précise en effet que le ministre de l’Egalité des territoires et du logement sera chargé, « en liaison avec le ministre de l’Ecologie (…), de la politique en matière d’efficacité énergétique ainsi que de l’élaboration et de la mise en œuvre des règles relatives à la construction ». Par ailleurs, la direction générale de l’aménagement, du logement et de la nature sera également placée sous l’autorité conjointe des deux ministères.

De son côté, le ministère de l’Ecologie, de l’énergie et du développement durable mettra en œuvre la politique du gouvernement « dans les domaines du développement durable, de l’environnement et des technologies vertes, de l’énergie, notamment en matière tarifaire, du climat, de la sécurité industrielle, des transports et de leurs infrastructures, de l’équipement, de la mer, à l’exception de la construction et de la réparation navales, ainsi que dans les domaines de la pêche maritime et des cultures marines. Il élabore et met en œuvre la politique de lutte contre le réchauffement climatique et la pollution atmosphérique. Il promeut une gestion durable des ressources rares », selon le décret d’attribution.

Marylise Lebranchu entre deux mondes – La décentralisation couplée avec la réforme de l’Etat : la plupart des animateurs de la campagne de François Hollande avaient indiqué leur préférence pour une architecture de ce type. La surprise est venue de son association avec la fonction publique. Certains élus locaux redoutent que ce secteur « n’absorbe trop » la titulaire du poste, Marylise Lebranchu, au détriment de la décentralisation. Cette organisation reprend, en tout cas, le schéma du gouvernement Juppé II (novembre 1995-juin 1997). Dominique Perben y occupait le fauteuil de ministre de la Fonction publique, de la réforme de l’Etat et de la décentralisation. La Direction générale des collectivités locales (DGCL) était organiquement restée dans le giron de l’Intérieur. Mais l’administration avait été « mise à disposition en tant que de besoin » de l’équipe Perben. « Dans les faits, c’est moi qui pilotais la DGCL », évoque l’ancien ministre.

Selon le décret n°2012-780 du 24 mai, le ministère de la Réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique devra composer avec la Direction de la modernisation et de l’action territoriale (DMAT) du ministère de l’Intérieur et les services du ministère de l’Egalité du territoire et du logement pour mettre en musique le chapitre électoral du « nouvel acte de la décentralisation » annoncé par François Hollande. La tâche de la ministre ne sera pas simple, tant les structures sont éparpillées. Car si le ministère « Lebranchu » écope, selon le décret, de la direction générale de la modernisation de l’Etat, il devra partager son autorité sur la Direction générale des collectivités locales (DGCL) avec le ministère de l’Intérieur. Autorité conjointe également avec le Premier ministre sur la Direction générale de l’administration et de la fonction publique (DGAFP).
Le ministère disposera par ailleurs « en tant que de besoin » de la Direction générale des finances publiques, de la Direction du budget ou encore de la Direction interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale.

La ministre et son équipe ont, eux, pris leurs quartiers au 80 rue de Lille. C’est Serge Bossini qui dirigera le cabinet ministériel. Normalien et ingénieur des Ponts, le directeur général de la Fédération nationale des élus socialistes et républicains, présidée par Marylise Lebranchu a, notamment, été directeur général adjoint des services du conseil régional de Bretagne.

Un ministère de l’Intérieur dédié à la sécurité – Au regard de ces nouveaux périmètres ministériels, le ministère de l’Intérieur se retrouve particulièrement allégé. S’agissant de la décentralisation, en effet, le décret n°2012-771 précise qu’il « prépare et met en œuvre la politique du gouvernement (…) en lien avec le ministre de la réforme de l’Etat, de la décentralisation et de la fonction publique ». De fait, le ministère « Valls » se concentre sur ses missions régaliennes « en matière de sécurité intérieure, de libertés publiques, de sécurité routière, d’administration territoriale de l’Etat, d’immigration et d’asile ». Il est, en outre, « chargé de coordonner les actions de prévention de la délinquance et de lutte contre les trafics de stupéfiants. Il préside, par délégation du Premier ministre, le comité interministériel de prévention de la délinquance ».

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La distribution des rôles entre les ministres se précise

Votre e-mail ne sera pas publié

ugottale

26/05/2012 10h07

pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple !
d’abord , pas de ministère de l’écologie , de l’énergie et du développement durable ,
la protection de l’environnement doit faire partie intégrante de chaque ministère :
_1) l’ INTERIEUR , avec création de la POLDARMERIE , fusion intégrale de la POLice et de la genDARMERIE , avec les policiers municipaux aptes , les français doit avoir la même sécurité sur tout le territoire , sans gadgets et particularismes locaux comme l’ilotage qui ne fait peur à personne sauf à ceux désignés pour lr faire ! il faut trouver les moyens de faire peur aux délinquants , sans routine et sans croire au père noêl !
la DECENTRALISATION , c’est l’INTERIEUR , avec la réforme territoriale de l’ ETAT , et la création de 8 REGIONS fusionnées avec les départements et 2500 COLLECTIVITES TERRITORIALES fusionnées avec les 36500 communes ! une seule fonction publique au lieu de 7 et un seul type d’écoles , aux études non payées , avec des élèves non endoctrinés , pour les 3 types de collectivités , sans tutelle de l’une sur l’autre , chaque collectivité étant autome , avec des missions imposées et en respectant l’organisation générale du territoire !
-2)AMENAGEMENT du TERRITOIRE , urbanisme , architecture , logements intelligents et agréables à vivre et transports sont liés , sachant que l’individualisme
et l’obsession de l’instinct d’étre propriétaire augmentent le nombre de pavillons individuels et diminuent l’intérêt d’acheter pour louer à des gens qui cassent tout et ne paient pas et dont les loyers vont être encore plus encadrés ! Augmenter le nombre de logements « sociaux » ( d’ailleurs , ça veut dire quoi : « sociaux’ ?) de 20 à 25% , c’est accepter que la misère ne peut que croître ! c’est presqu’aussi nul que d’augmenter les droits à construire de 30 % , qui auraient défigurer les villes qui ont conservé un urbanisme à visage humain ( R+ 4 , maxi , et R+5 entre un R+6 et un R+4 , existants ) ! En 1974 , j’ai visité , en tant qu’ingénieur territorial , la villeneuve de GRENOBLE , le bonheur était à portée de la main ,…..la maternelle ouverte et intégrée , pas vu d’instite parce que les parents la parcouraient en permanence , les grandes coursives , sentaient le lendemain de grandes fêtes et de grands gueuletons ,
….l’intimité des familles dans leurs appartements était supprimée , ….et en 2012 , on parle encore du discours de GRENOBLE !

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X