Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Gouvernement

Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac nommés à Bercy

Publié le 16/05/2012 • Par Jacques Paquier Raphaël Richard • dans : A la Une finances, Actualité Club finances

Bercy moderne
Getty Images
Spécialiste des questions internationales, Pierre Moscovici devient ministre de l’Economie, des Finances et du commerce extérieur. Il sera épaulé au Budget par Jérôme Cahuzac qui était depuis 2010 président de la commission des finances de l’Assemblée.

Ancien ministre délégué chargé des affaires européennes (1997-2002), Pierre Moscovici est membre du conseil municipal de Valentigney et président de la communauté d’agglomération du Pays-de-Montbéliard. Le député du Doubs, 54 ans, a été porte-parole de campagne de François Hollande.
Il a connu tous les échelons de collectivité durant sa carrière, ayant siégé par le passé au conseil municipal de Montbéliard, au conseil général du Doubs et au conseil régional de Franche-Comté.

Conseiller maître à la cour des comptes, Pierre Moscovici était proche de Dominique Strauss-Kahn. Il a également été député européen à deux reprises de 1994 à 1997 et de 2004 à 2007.
Spécialiste des questions internationales, il aurait perdu l’arbitrage avec Laurent Fabius pour obtenir le Quai d’Orsay.

Lors de la l’examen d’une des lois de finances rectificatives pour 2010 en février 2010 à l’Assemblée, il avait dénoncé le « mépris envers les collectivités locales » du gouvernement qui « asphyxie financièrement et accuse à tort de mener grand train – comme si leurs dépenses étaient somptuaires – alors qu’il permet à l’État de s’endetter de 35 milliards d’euros, en sus des émissions sur les marchés financiers qui ont atteint 275 milliards en 2009 ».

Jérôme Cahuzac au Budget – Agé de 59 ans, chirurgien plastique, Jérôme Cahuzac, maire de Villeneuve-sur-Lot depuis 2001, connait bien les différents échelons locaux puisqu’il a été conseiller général du Lot de 1998 à 2001 et président de la communauté de communes du Villeneuvois de 2001 à 2008.
Elu député en 1997, battu en 2002 et réélu en 2007 au Palais-Bourbon, il était président de la commission des finances de l’Assemblée nationale depuis 2010, à la suite du départ de Didier Migaud à la Cour des comptes. Il figurait parmi les membres de l’équipe de campagne de François Hollande en charge des thématiques budget, finances et fiscalité.

« La politique gouvernementale à l’égard des collectivités est contradictoire avec la vision stratégique de l’Etat », estimait-il en mars dernier dans une interview au Club finances de la Gazette des communes . « Je ne partage pas le raisonnement du gouvernement, qui consiste à dire que les collectivités doivent renoncer à des transferts dynamiques de la part de l’Etat parce que ce dernier a vu lui-même ses recettes réduites de 20 %, poursuivait-il. Les finances locales sont dans une situation très préoccupantes dont témoigne la baisse d’investissement à laquelle ont procédé les départements en 2010 et à laquelle s’apprête à procéder le bloc communal en 2011. »
Dans cet entretien, le nouveau ministre du Budget déclarait que « l’investissement constitue la première variable d’ajustement disponible pour les budgets locaux, étant entendu qu’un effort sur le fonctionnement devra être fait. Mais, il ne produira ses effets qu’à moyen et long terme. Or le gouvernement a fait de l’investissement sa stratégie de sortie de crise ! Il se trouve que la politique menée à l’égard des collectivités locales est contradictoire avec cette vision stratégique. »

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pierre Moscovici et Jérôme Cahuzac nommés à Bercy

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X