Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Action sociale : « Le système français doit évoluer pour durer »

Publié le 09/05/2012 • Par Sophie Le Gall • dans : France

Denis Vallance, DGS du conseil général de Meurthe-et-Moselle (54), représentant de l’Association nationale des directeurs généraux et directeurs généraux adjoints des régions et départements (Andgdgard) signe, avec Laurence Quinaut (CG35) et Philippe Yvin (CG93), un texte appelant à redéfinir le projet social départemental. Interview.

Quelles raisons vous ont poussés à prendre cette initiative ?

Lors des débats que nous avons au sein de l’Andgdgard, nous nous sommes retrouvés autour de préoccupations fortes, en premier lieu l’augmentation de la demande liée à la crise. Nous nous devions de prendre la parole. Nous refusons d’être perçus comme des gestionnaires chargés d’appliquer des coupes sombres alors que la question sociale est au cœur de nos missions. Ensemble, nous avons défini des pistes de solution articulées autour de trois thèmes : confirmer la nécessité de garantir des droits financés par la solidarité nationale, mieux mobiliser les capacités des usagers, favoriser les logiques de développement social, y compris dans le domaine économique.

Quelle suite souhaitez-vous donner à la publication de ce texte ?

Nous l’avons adressé à l’ensemble des directeurs généraux des départements et plus d’une trentaine d’entre eux l’ont déjà signé, signifiant à la fois leur intérêt pour la question et leur accord à nos propositions. Afin d’aller plus loin, nous nous réunirons pour une journée de travail nationale le 13 juin prochain.

Comment comptez-vous associer les agents à ce renouveau ?

Nous savons que les travailleurs sociaux s’interrogent sur le sens à donner à leur action au quotidien. Pour les accompagner, nous devons à la fois revoir les plans de formation interne et nos modes de management. Également, nous souhaiterions faire davantage circuler la parole des agents : leur diagnostic de terrain peut s’avérer fort utile aux autres politiques publiques.

L’action sociale : boulet financier ou renouveau de la solidarité

Cliquer sur le premier bouton pour afficher en plein écran

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Action sociale : « Le système français doit évoluer pour durer »

Votre e-mail ne sera pas publié

Aristophane

10/05/2012 09h35

Excellente présentation des problématiques, beau travail; avec une mise en oeuvre complète, des questions qui pourraient fâcher mais dont l’aspect reste essentiel (implication des familles, retrouver l’autonomie..)
Il y a cependant un point (ou je n’ai pas compris peut être) qui me semble effleuré : l’aspect financier, on reste à budget constant ? est ce possible ? avec le vieillissement de la population, paupérisation dont l’origine se situe dans une longue crise de l’emploi ; de plus, les auteurs évoquent une revalorisation des diplômes et de la profession (donc …des salaires ?)
Alors quid des recettes ? Sachant que tout prélèvement supplémentaire équivaut à un suicide économique (surtout pour les TPE et PME) ?
Le problème parait récurrent dans toutes les réflexions de la FPT.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X