Urbanisme

Comment est assurée l’information sur les servitudes liées aux sites classés ?

Par • Club : Club Techni.Cités

Un site classé constitue une servitude d’utilité publique affectant l’utilisation du sol. Aussi, aux termes des articles L. 126-1, R. 123-22 et R. 126-1 du code de l’urbanisme et de l’article R. 341-8 du code de l’environnement, le préfet, à la demande du ministère en charge de sites, notifie aux services déconcentrés (DREAL, DDT et DRAC) et aux maires des communes concernées la décision de classement, accompagnée des cartes et des plans cadastraux qui s’y rapportent et leur demande de reporter cette servitude au plan d’occupation des sols ou au plan local d’urbanisme du territoire concerné.

En conséquence, les maires sont systématiquement informés de l’existence des servitudes de protection de sites et de leur obligation de les prendre en compte dans l’élaboration de la règle d’urbanisme locale et dans l’instruction des demandes d’autorisation de construire. Il leur revient notamment d’annexer ces servitudes à leur document d’urbanisme et de veiller à la compatibilité de celui-ci avec la protection du site. Ces décisions de classement font également l’objet de mesures de publicité dans les journaux locaux et d’affichage en mairie. En application de l’article L. 410-1 du code de l’urbanisme, le certificat d’urbanisme doit mentionner les servitudes d’utilité publique et donc notamment le fait que la parcelle est en site classé et que le projet sera soumis à une autorisation à ce titre. Cette information est essentielle pour le pétitionnaire.

Par ailleurs, en application de l’article R. 423-5 du code de l’urbanisme, lors du dépôt d’une demande de permis de construire ou d’une déclaration préalable, le demandeur est informé sur les conditions d’instruction d’un dossier en site classé, notamment sur les délais spécifiques d’instruction du dossier et sur l’absence de délivrance d’un permis tacite à l’issue de ce délai. Ainsi, les propriétaires sont pleinement informés des conséquences des mesures de protection prises au titre de la législation sur les sites. Il convient, à cet égard, de noter que le classement constitue une mesure de préservation qui appelle à une gestion patrimoniale des espaces concernés et à une utilisation qui préserve leurs caractéristiques. Pour autant, il n’a pas pour objet ni pour effet d’instituer une inconstructibilité ou d’interdire toute activité économique, mais seulement d’en assurer la préservation en l’état (entretien, restauration, mise en valeur) et de préserver ces espaces de toute atteinte grave (destruction, altération, banalisation). C’est pourquoi, en site classé, en application de l’article L. 341-10 du code de l’environnement, toute modification de l’état ou de l’aspect d’un site est soumise à autorisation spéciale délivrée, en fonction de la nature des travaux, soit par le ministre après avis de la commission départementale de la nature, des paysages et des sites, soit par le préfet de département après avis de l’architecte des bâtiments de France. Ces autorisations peuvent effectivement comporter des prescriptions complémentaires aux règles du document d’urbanisme.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Les ressources de l’île d’Houat contre le stress hydrique

    La pénurie en eau est une histoire ancienne sur les îles, mais elle s’accroît avec la pression touristique. L’insularité hydrique fait de ces territoires de véritables laboratoires de la préservation de la ressource en eau. Exemple à Houat, dans le Morbihan. ...

  • « Le vélo progresse à une vitesse folle »

    En plus de coordonner les réseaux cyclables au niveau national, l’association Vélo et territoires, ex-Départements et régions cyclables, se veut force de proposition auprès du gouvernement. Sa présidente, Chrystelle Beurrier, explique ses objectifs à ...

  • L’utilisation des biens acquis par la voie du droit de préemption

    Obligation d’utiliser ou non le bien préempté pour son objet initial, procédure de rétrocession, dommages et intérêts dans certaines conditions, droits et obligations des occupants… la collectivité doit maîtriser les conditions dans lesquelles des ...

  • L’écotaxe ressort des cartons sous forme de vignette

    Proposée en début d’année pour financer le réseau routier, l’instauration d’une vignette pour les poids lourds pourrait être intégrée dans la loi d’orientation des mobilités. ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X