Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Le financement des transports collectifs inquiète les régions

Publié le 07/12/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Les élus régionaux, réunis en congrès à Strasbourg, s’inquiètent du poids croissant pour leurs collectivités du financement des transports collectifs, alourdi par la hausse des besoins et aux exigences écologiques mises en avant par le Grenelle de l’environnement.
Depuis que la compétence leur a été transférée, les régions ont investi massivement dans les trains express régionaux (TER), consacrant plus de 2 milliards d’euros chaque année à leur fonctionnement, sans compter les 660 millions annuels pour le renouvellement du matériel roulant, a rappelé le 7 décembre Alain Rousset (PS), président de l’association des régions de France (ARF).
Pour l’ARF, les TER sont un des « plus beaux succès des politiques régionales », avec une fréquentation en hausse de 20% durant la période 2002-2006, des offres de service multipliées, la moitié du matériel renouvelé… Mais ils en montrent aussi les limites.
En effet, si les régions veulent des TER plus performants encore faut-il qu’ils puissent rouler autrement qu’au pas. La seule mise à niveau des voies (hors Ile-de-France) est estimée à 6 milliards d’euros pour 2006-2007. Une rénovation pour laquelle les régions doivent mettre la main à la poche à hauteur de 60%, compte tenu de l’endettement faramineux de Réseau ferré de France (RFF), 28 milliards d’euros.
Et paradoxe : plus elles améliorent les dessertes régionales, plus les régions voient augmenter le péage qu’elles doivent acquitter auprès de RFF en tant qu’autorités organisatrices des transports.
Résultat : dans leur domaine de compétence elles accusent déjà un déficit de 750 millions d’euros par rapport aux dotations d’Etat, a souligné Alain Rousset.
En outre, les grands programmes annoncés en matière de transports collectifs, et qui visent à développer les modes de déplacement les moins polluants (réseaux urbains et péri-urbains, lignes à grande vitesse, autoroutes ferroviaires pour le fret…) vont nécessiter des investissements considérables. Et les régions y sont impliquées, notamment dans le cadre des contrats de projets avec l’Etat.
Selon Jean-Jack Queyranne, président (PS) de la région Rhône-Alpes, les besoins d’investissement sont ainsi de l’ordre de 38 milliards pour les transports collectifs urbains, dont 20 pour l’Ile-de-France, de 16 milliards pour le doublement annoncé du réseau TGV.
« Il faudra bien que l’argent vienne de quelque part et que les ambitions écologistes du gouvernement ne se traduisent pas par une nouvelle ponction sur les ressources des régions », a-t-il résumé.
Soulignant que « les régions sont prêtes à relever le défi du transport durable » en encourageant « une nouvelle politique plus soucieuse de la préservation de l’environnement », Alain Rousset a lui aussi appelé l’Etat à « jouer à fond sa partie », car le recours la tarification « n’est pas extensible ».
« Nous attendons donc une mise en oeuvre effective des propositions de fiscalité écologique et de ressources nécessaires pour le financement des infrastructures », a-t-il lancé.
Plus fondamentalement, il a à nouveau demandé davantage de pouvoir aux régions, dans le cadre d’une clarification des compétences, et plus de moyens, via une réforme de la fiscalité locale.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le financement des transports collectifs inquiète les régions

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X