Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé publique

Côte atlantique : la chasse au moustique-tigre est ouverte

Publié le 24/04/2012 • Par Sophie Le Gall • dans : Régions

Jusque-là cantonné au Sud-Est, le moustique-tigre (Aedes albopictus), vecteur de maladies infectieuses comme la dengue ou le chikungunya, gagne le Sud-Ouest. L’Etablissement interdépartemental pour la démoustication du littoral atlantique (EID Atlantique), auquel les départements du Morbihan, de la Loire-Atlantique, de la Vendée, de la Charente-Maritime et de la Gironde ont transféré leur compétence en la matière, a mis en place le 13 avril 2012 un plan de surveillance renforcé.

Cette action lancée le 13 avril 2012 est menée en partenariat avec l’agence régionale de santé (ARS) de Poitou-Charentes, chargée des personnes qui seraient infectées.
Le plan consiste à établir un réseau de pièges sur les sites à risque – aires d’autoroutes, aéroports, ports…–, puis, si besoin, à organiser la démoustication.

Intervenir au plus tôt – « L’objectif étant d’intervenir au plus tôt pour éviter que le moustique-tigre ne fasse souche sur la côte atlantique. Car une fois que l’insecte est implanté, il devient impossible de le déloger », explique-t-on à l’EID Atlantique.
Le moustique-tigre volant très peu, il se déplace avec l’humain ou les marchandises.

L’insecte est parvenu à s’établir durablement sur la côte des Alpes-Maritimes à partir de 2004, et en 2006 en Corse, principalement dans la région de Bastia. Plusieurs départements du Sud-Est ont confié sa surveillance à L’Etablissement interdépartemental pour la démoustication Méditerranée (EID Méditerranée), tout en informant leur population, en particulier via leur site Internet.
L’application de gestes simples, visant principalement à supprimer les eaux stagnantes qui servent de lieux de reproduction, permettrait de réduire drastiquement le nombre de moustiques.

30 agents permanents et des saisonniers – Le conseil général de Corse du Sud dispose, quant à lui, de son propre service de « Lutte anti vectorielle et démoustication », composé de trente permanents et de saisonniers.

Pour l’heure, le plan anti-dissémination a préservé la France d’une épidémie de dengue et de chikungunya. En 2010, pour la première fois, deux cas de dengue et deux de chikungunya ont été identifiés en métropole dans les départements des Alpes-Maritimes et du Var.

Références

La surveillance du moustique-tigre est régie par la loi du 16 décembre 1964

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Côte atlantique : la chasse au moustique-tigre est ouverte

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X