Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

présidentielle

Des candidats peu portés sur les pays

Publié le 19/04/2012 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

L’Association de promotion et de fédération des pays (APFP) a publié jeudi 19 avril 2012 la réponse des candidats à l'élection présidentielle à son « interpellation ».

François Bayrou (Modem), Marine Le Pen (FN) et Philippe Poutou (NPA) n’ont pas répondu à « l’interpellation » de l’Association de promotion et de fédération des pays (APFP). Jean-Luc Mélenchon (FG), Nathalie Arthaud (LO) et Nicolas Sarkozy (UMP) se contentent d’une lettre dans laquelle ils rappellent leurs priorités en matière d’aménagement du territoire. Sans directement évoquer quel doit être l’avenir des pays.

François Hollande conquis  – Jacques Cheminade (SP) fournit quelques éléments de réponse. Pour lui, « rajouter la dimension des pays (…) risque d’ajouter un tuyau supplémentaire à ce qui est devenu une usine à gaz ». Seuls Eva Joly (EELV), François Hollande (PS) et Nicolas Dupont-Aignan (DLR) marquent de l’intérêt pour l’échelon institutionnalisé par la loi « Voynet » de 1999. La candidate écologiste souhaite « renforcer les pays en terme de compétences et de financements ». Le postulant socialiste « pense sincèrement » que la structure, quand elle a « su intéresser les citoyens est un vrai outil de développement du territoire ». Quant à Nicolas Dupont-Aignan, il juge « l’expérience des pays cruciale pour donner à l’aménagement des territoires toute sa mesure, notamment dans les territoires ruraux ».

La loi du 16 décembre 2010 portant réforme des collectivités territoriales (RCT) maintient les pays existants mais ferme la porte à toute nouvelle création.

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Des candidats peu portés sur les pays

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X