Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité civile : les pompiers veulent se faire entendre dans la campagne

Publié le 13/04/2012 • Par Hervé Jouanneau • dans : Actu prévention sécurité, France

La sécurité civile, enjeu électoral ? Dans sa livraison du mois d’avril 2012, le magazine « Sapeurs-pompiers de France » de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF) publie les propositions de quatre des dix candidats à la présidentielle « pour combler le retard de la France en matière de prévention des risques et de diffusion d’une culture de la sécurité civile ».

Dans sa réponse, le socialiste François Hollande, qui observe « un retard important » de la France, propose notamment d’accroître les moyens disponibles avec « la création d’unités d’instruction et de travaux de sécurité civile » et « le renouvellement des moyens aériens de lutte contre les feux de forêt ».

Il préconise également « de confier aux préfets le soin de vérifier le caractère complet et actualisé des plans de prévention locaux, en prévoyant une possibilité de substitution en cas de défaillance des autorités responsables de premier niveau ».

Mieux prévenir le risque – De son côté, le candidat UMP Nicolas Sarkozy, qui se félicite de la récente création de la Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises au sein du ministère de l’Intérieur, souligne la nécessité de mieux informer la population par « une meilleure sensibilisation aux contraintes urbanistiques liées aux plans de prévention des risques ».
« En effet, la pression immobilière ne doit pas nous faire oublier le bon sens de nos anciens, qui se gardaient bien de construire en zone inondable, ou en zone d’éboulements ».

Les deux candidats s’accordent par ailleurs avec François Bayrou (Modem) et Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche) pour améliorer la formation des jeunes dans ce domaine.

Associer les pompiers – Interrogés sur le rôle des pompiers dans la gestion de crise, Nicolas Sarkozy souhaite que « la haute fonction publique accueille de plus en plus d’officiers supérieurs de sapeurs-pompiers », Jean-Luc Mélenchon propose de développer les plans communaux de sauvegarde, et François Hollande et François Bayrou misent sur la mutualisation des services départementaux d’incendie et de secours (Sdis).

Sur la future directive européenne sur le temps de travail et les menaces qu’elle fait peser, selon la FNSPF, sur le recrutement de pompiers volontaires, les quatre candidats s’accordent pour rejeter le texte.

S’agissant de l’avenir du volontariat, Nicolas Sarkozy affirme qu’il fera « tout pour préserver ce modèle et cet esprit de sacrifice ». « Il faut maintenant faire vivre cette loi » du 20 juillet 2011 relative aux sapeurs-pompiers volontaires, poursuit-il, citant la rédaction de la charte sur les valeurs ou encore l’installation du Conseil national des sapeurs-pompiers volontaires.

François Bayrou insiste sur la formation et l’organisation de la disponibilité. François Hollande évoque pour sa part « des mesures incitatives complémentaires » à la loi, comme la création d’une épreuve facultative ou optionnelle au baccalauréat, des points supplémentaires pour les concours de recrutement de la fonction publique ou de bonification des retraites.

D’autres mesures pourraient également inciter le secteur privé à employer des personnels pompiers. De son côté, Jean-Luc Mélenchon estime qu’une « refonte globale de la sécurité civile s’impose pour permettre l’extension du volontariat à d’autres activités indispensables dans la gestion des crises, et à l’articulation de ce dispositif avec la réserve opérationnelle ».

Les relations avec l’hôpital – Enfin, sur « les coopérations organisationnelles et financières avec l’hôpital », François Bayrou souligne la nécessité d’un « contexte apaisé ».
« Les services de secours et les hôpitaux de proximité doivent être préservés ».

Nicolas Sarkozy affiche son intention de mener à bien l’application de la réforme engagée en 2009 « grâce au référentiel commun » sur l’organisation du secours à personnes.
« Notre unique préoccupation doit être de répondre le plus efficacement possible à la détresse de nos concitoyens », relève-t-il.

De son côté, Jean-Luc Mélenchon s’engage « à reconstruire un service public de santé basé sur la proximité et la qualité des soins ». « C’est dans ce cadre profondément rénové qu’il faudra développer la coopération entre les pompiers et l’hôpital ».

François Hollande propose lui que les agences régionales de santé soient « invitées à recueillir les avis des sapeurs-pompiers avant toute décision de fermeture de structure de proximité ».
« A l’inverse, précise-t-il, les décisions prises seront notifiées aux services départementaux d’incendie et de secours, pour permettre, si nécessaire, l’adaptation locale des sapeurs-pompiers ».
Le candidat socialiste propose également d’envisager, le cas échéant, la participation financière du ministère de la Santé et l’instauration de « formations communes entre médecins de sapeurs-pompiers, urgentistes et réanimateurs ».

La « Fédé » réagit aux propositions

Réagissant aux propositions formulées par les quatre candidats, le président de la FNSPF, Eric Faure, a estimé qu’ils avaient montré une « implication satisfaisante », mais étaient restés « très évasifs en matière de financement ». Parmi les « difficultés » rencontrées par les sapeurs-pompiers, Eric Faure a cité l’impact de la fermeture des urgences médicales ou la montée de la pauvreté, conséquences de la crise ou de mesures d’économies. « D’un côté, nous devons participer à l’effort collectif de maîtrise de la dépense publique, mais de l’autre côté, on est en bout de chaîne, on a un numéro, le 18, qui répond quoi qu’il arrive, donc c’est compliqué », a-t-il souligné. « On ne demande pas toujours plus d’argent, mais de faire en sorte que le sapeur-pompier ne soit pas le seul qui, en bout de course, interviendra » auprès de la population, a-t-il insisté.

Le SNSPP/CFTC interpelle les candidats

Dans un courrier adressé le 28 mars, le Syndicat national des syndicats de sapeurs-pompiers professionnels (SNSPP-PATS/Cftc) a interpelé l’ensemble des candidats pour connaître leur positionnement sur des sujets aussi variés que le soutien au volontariat, le temps de travail, la formation des professionnels mais aussi leur santé et leurs conditions de travail, la dangerosité du métier, ou encore les moyens alloués à la sécurité civile. Le syndicat évoque également la réforme de la filière, actuellement en cours, et pose la question des délais d’application.

Cet article fait partie du Dossier

Le thème de la sécurité, bien ancré dans la campagne

Sommaire du dossier

  1. Sécurité : les associations demandent une clarification des compétences
  2. Le thème de la sécurité, bien ancré dans la campagne
  3. Sécurité civile : les pompiers veulent se faire entendre dans la campagne
  4. Comment réconcilier la police et la population
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sécurité civile : les pompiers veulent se faire entendre dans la campagne

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X