Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Contrepoint

L’imagination des territoires sous-employée par les candidats !

Publié le 13/04/2012 • Par Jacques Paquier • dans : Billets finances

Carte de France bleu blanc rouge
Fotolia
Face au pouvoir des marchés financiers, qui s’imposera au futur gouvernement comme à l’actuel, on aurait pu attendre de vrais débats. Les collectivités, sur les voies d’un retour à la croissance, fut-elle verte, avaient des choses à dire !

La campagne qui s’achève n’a fait souvent qu’effleurer les vrais sujets d’aujourd’hui et de demain, préférant, à droite comme à gauche, enfourcher les chevaux de la facilité. Quelques exemples : le mauvais procès fait aux collectivités sur leurs effectifs, en avançant des chiffres fantaisistes, laissant accroire que tout emploi territorial constituerait une charge par essence inutile.
Et face à ces accusations excessives, quelles réponses ? L’affirmation par certains hiérarques socialistes, tout aussi spécieuse, que les collectivités n’auraient pas à participer à la réduction du déficit public parce qu’elles n’empruntent que pour investir… Comme si on pouvait occulter, en une conférence de presse, les dizaines de milliards d’euros qui transitent chaque année du budget de l’Etat vers celui des collectivités, aboutissant à une parfaite perméabilité des comptes publics…

Que dire de la proposition récente de diviser par deux les droits de mutation, alors que l’actuel gouvernement vient, courageusement d’ailleurs, d’instaurer une péréquation sur ces mêmes droits, qu’il faudra accroitre encore si l’on veut éviter la faillite prochaine des départements les moins prospères sous le poids de leurs charges sociales…

Pourtant, le gouvernement sortant, comme l’a fait récemment Valérie Pécresse discrètement, aurait pu se vanter davantage d’être parvenu à réduire la dépense publique, qui est passée de 56,6 % du PIB en 2010 à 55,9 % en 2011. Du jamais vu depuis 1960 !
Car en effet, quelles que soient par ailleurs les convictions de chacun, il y a fort à parier que la pression des marchés financiers sera telle que le prochain gouvernement n’aura d’autres choix que de poursuivre cet effort. Pourquoi n’avoir que trop rarement abordé, au cours de cette campagne, la question de savoir comment ? En réduisant plus encore les dépenses ? En augmentant les recettes ? Et avec quelle stratégie pour renouer avec la croissance, fut-elle verte ? Les collectivités locales, là encore, avaient bien des choses à dire !

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’imagination des territoires sous-employée par les candidats !

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X