Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Déficits publics

Valérie Pécresse : « Les collectivités territoriales seront mises à contribution »

Publié le 11/04/2012 • Par Jacques Paquier • dans : A la Une finances, Actu experts finances

« Tous les secteurs des administrations publiques devront être mis à contribution. En premier lieu l’Etat, qui porte le déficit le plus important, mais aussi les collectivités territoriales et la sécurité sociale, sans qui il ne sera pas possible d’équilibrer nos comptes », a déclaré Valérie Pécresse le 11 avril 2012 devant la commission des finances de l’Assemblée nationale, à l’occasion de son audition sur le projet de programme de stabilité et de croissance.

« La réduction des déficits publics dans la zone euro est un impératif, un impératif auquel, je tiens à le dire, aucun gouvernement européen, ni aucune majorité, ne peut plus se soustraire. Cette exigence, elle n’est ni de droite, ni de gauche, elle est dictée par l’intérêt national », a déclaré la ministre du Budget en préambule de son intervention.
Puis la porte-parole du gouvernement s’est livré à un plaidoyer de l’action de la France dans ce domaine au cours des dernières années. Chiffres à l’appui.

Crédibilité. « En 2010, nous avions prévu 8 % puis 7,7 % de déficit, nous avons fait 7,1 %. En 2011, nous avions prévus 6 % de déficit, révisé à 5,7 % dans le cadre du pacte de stabilité d’avril 2011 et finalement nous avons fait 5,2 %. Qui peut contester ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Valérie Pécresse : « Les collectivités territoriales seront mises à contribution »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X