Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Marchés publics

Les candidats peuvent-ils être indemnisés pour les maquettes et études réalisées qui leur ont été demandées dans le cahier des charges ?

Publié le 10/04/2012 • Par Delphine Gerbeau • dans : Réponses ministérielles

L’article 74 du Code des marchés publics prévoit le versement d’une prime aux candidats à un marché de maîtrise d’œuvre ayant remis des prestations conformes au règlement du concours.

Ce dispositif d’indemnisation des candidats non retenus est également ouvert aux artistes présélectionnés dans le cadre d’une procédure engagée pour une commande de réalisations artistiques.
Ce mécanisme est prévu à l’article 12 du décret n° 2002-677 du 29 avril 2002 relatif à l’obligation de décoration des constructions publiques et précisant les conditions de passation des marchés qui ont pour objet de satisfaire à cette obligation.

De manière générale, le Code des marchés publics prévoit, en son article 49, que si le pouvoir adjudicateur peut exiger que l’offre soit accompagnée d’une maquette ou d’un prototype concernant l’objet du marché, il doit verser une prime aux candidatures lorsque la réalisation de ces travaux de conception requiert un investissement significatif.

L’investissement peut être considéré comme significatif dès lors que les charges induites par la présentation d’échantillons, de maquettes ou de prototypes sont sensiblement plus élevées que celles généralement supportées par les candidats aux marchés publics pour lesquels aucune précision du contenu de l’offre n’est demandée et que cette différence, si elle n’était pas compensée par le versement d’une prime, aurait pour effet de dissuader les candidats potentiels de participer à la consultation.

Il apparaît donc que les règles actuellement applicables à la commande publique contiennent d’ores et déjà des dispositions qui permettent d’indemniser les « créateurs » qui participent à des procédures de mise en concurrence, quelle qu’en soit la forme.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les candidats peuvent-ils être indemnisés pour les maquettes et études réalisées qui leur ont été demandées dans le cahier des charges ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X