Environnement

En quoi consiste le transfert du pouvoir de police en matière d’assainissement au président de l’EPCI compétent ?

Par • Club : Club Techni.Cités, Club Prévention-Sécurité

Conformément au premier alinéa du I de l’article L.5211-9-2 du Code général des collectivités territoriales (CGCT), « lorsqu’un établissement public de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre est compétent en matière d’assainissement, les maires des communes membres de celui-ci transfèrent au président de cet établissement les attributions lui permettant de réglementer cette activité ».

Au regard des dispositions précitées, le pouvoir de police spéciale transféré au président de l’EPCI à fiscalité propre consiste à réglementer l’assainissement. Ce pouvoir de police spéciale est fondé sur les articles L.13111-1 et L.1311-2 du Code de la santé publique.

Conformément à l’article L.1311-1 du Code de la santé publique, des décrets en Conseil d’Etat « fixent les règles générales d’hygiène et toutes autres mesures propres à préserver la santé de l’homme, notamment en matière […] d’évacuation, de traitement, d’élimination et d’utilisation des eaux usées ».

Les dispositions réglementaires précitées peuvent être « complétées par des arrêtés du maire ayant pour objet d’édicter des dispositions particulières en vue d’assurer la protection de la santé publique » dans la commune en vertu de l’article L.1311-2 du même code.
Ainsi, le pouvoir de police spéciale transféré au président de l’EPCI à fiscalité propre se limite aux mesures de nature réglementaire relatives à l’assainissement.

Les pouvoirs de police spéciale du maire consistant à accorder des dérogations pour le raccordement de certains immeubles aux réseaux publics de collecte (article L.1331-1 du Code de la santé publique) ou à prescrire la suppression des mares ou fossés à eau stagnante (articles L.2213-29 à L.2213-31 du CGCT) ne font donc pas l’objet d’un transfert au président de l’EPCI à fiscalité propre.

Il convient cependant de préciser que l’article L.1331-10 du Code de la santé publique, dans sa rédaction issue de l’article 64 de la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010, prévoit un régime spécifique en ce qui concerne les autorisations de déversement d’eaux usées non domestiques dans le réseau public de collecte.

Si ces autorisations sont en principe délivrées par le maire, elles sont en revanche délivrées par le président de l’EPCI ou par le président du syndicat mixte « lorsque la compétence en matière de collecte à l’endroit du déversement a été transférée à un établissement public de coopération intercommunale ou à un syndicat mixte ».

Enfin, les autres dispositions des articles L.1331-1 et suivants du Code de la santé publique, notamment en ce qui concerne la possibilité de procéder d’office à certains travaux aux frais du propriétaire défaillant (article L.1331-6 du même code), font référence à des compétences de la commune et non à des pouvoirs de police spéciale du maire.
Ces mesures ne relèvent donc pas du champ d’application de l’article L.5211-9-2 du CGCT.

cet article est en relation avec
Commentaires

1  |  réagir

06/04/2012 11h02 - linossier jean-louis

Qu’en est-il pour l’assainissement non collectif ?

JL LINOSSIER
04 78 83 47 73

Signaler un abus

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

  • Mobilité propre : de nouveaux outils en attendant les financements

    Le volet “mobilité propre” de la loi d’orientation des mobilités a été dévoilé par Elisabeth Borne et Nicolas Hulot. Comme les autres chapitres de la LOM, il s’appuie en bonne partie sur les collectivités territoriales. Les zones à faibles émissions ...

  • Amiante : comment gérer les nouvelles responsabilités

    Maîtres d’ouvrage pour de multiples travaux sur voirie, les collectivités doivent faire face à de nouvelles contraintes majeures. Avec la Loi El Khomri, il incombe désormais aux collectivités d’anticiper le risque lié à l’amiante dans les enrobés ...

  • Votre actu juridique du 13 au 19 juillet 2018

    Notre sélection de textes officiels, jurisprudence et réponses ministérielles intéressant les cadres de la filière technique, publiés par le Club Techni.Cités et sur Lagazette.fr entre le 13 et le 19 juillet 2018. ...

  • La procédure de passation d’une délégation de services publics

    Les textes réglementaires (ordonnance et décret « concessions » de 2016) ont conservé des spécificités aux délégations de service public. La passation de ces concessions différentes des autres obéit donc à un régime particulier dont les étapes seront ...

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

services

Thèmes abordés

Retrouvez tous nos produits sur La plateforme de mise en relation entre professionnels de la commande publique et fournisseurs

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X