Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • Police municipale : la commission consultative entérine une indemnité spéciale de fonction de 20% minimum

sécurité

Police municipale : la commission consultative entérine une indemnité spéciale de fonction de 20% minimum

Publié le 27/03/2012 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la une, A la une emploi, A la Une prévention-sécurité, Actu Emploi, Actu experts prévention sécurité, Actu prévention sécurité, France, Toute l'actu RH

Police municipale
Fotolia
Les représentants des élus, de l’Etat et des syndicats ont donné leur feu vert à la généralisation d’une indemnité spéciale de fonction de 20 % avec un complément de 5 % maximum « en fonction de la valeur professionnelle ». La question de l’armement est renvoyée à une réflexion sur la doctrine d’emploi des polices municipales.

Reportée d’une semaine en raison des événements dramatiques de Toulouse, la Commission consultative des polices municipales (CCPM) s’est réunie mardi 27 mars 2012 sous la houlette de son président, le député-maire de Nice (UMP), Christian Estrosi.
Et en l’absence du ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, pourtant annoncé la semaine dernière.

Très attendue, cette assemblée plénière a donné l’occasion aux représentants des élus, de l’Etat et des professionnels, d’entériner une série de mesures, sur le statut des policiers municipaux et leur équipement.

ISF à 20 % pour la catégorie C – Sur le plan statutaire, la CCPM a proposé « une indemnité spéciale de fonction avec un plancher de 20 % du traitement et un complément à hauteur de 5 % en fonction de la valeur ...

Article réservé aux abonnés
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec les dossiers

3 Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Police municipale : la commission consultative entérine une indemnité spéciale de fonction de 20% minimum

Votre e-mail ne sera pas publié

lagoutte

28/03/2012 12h13

ayant connu la guerre des polices bête et méchante , il y a 40 ans , avec des dépenses municipales exhorbitantes ( commissariat de police municipale = 18 agents pour la seule permanence téléphonique ! bavures ! ) , il faut créer la POLDARMERIE , fusion intégrale de la POLice nationale et de la genDARMERIE avec les policiers municipaux aptes , les maires gardants les garde champêtres ! il faut inventer des armes qui permettent de faire peur aux délinquants et aux trafiquants et ces armes ne se transportent pas sur les bicyclettes des hirondelles d’une police de proximité qui fait rire tout le monde et moi me rappelle la « traversée de PARIS » avec BOURVIL et GABIN !
quant aux gendarmes militaires en zone rurale ça me fait penser à « louis la brocante » !
et il est inadmissible que le nouveau maître de géorgie , de benghazi , du RAID , du monde et des alentours mais ni de l’europe et ni de la Gaule , ait renoncé à les démilitariser !
la POLDARMERIE doit être plus efficace avec moins de personnels , car tous les personnels opérationnels devront être logés comme les gendarmes actuels pour être plus efficaces ! Quand je vois un policier taper à la machine à écrire , ça me rappelle
mes 9 mois de secrétariat au service de mon commandant chargé de l’instruction , à la quille , après 9 mois d’ennui , j’ai dit à ma femme que je me demandais si j’allais pouvoir recommencer à travailler à mon niveau d’ingénieur comme pendant 2 ans avant le service militaire !
nb : que ceux qui n’aiment pas les vérités difficiles à lire , ne perdent pas leur temps !
le présent ne m’intéresse pas , mes idées sont pour les élus qui devraient tracer la route jusqu’à 2025 voire 2050 , avec un organigramme de l’entreprise FRANCE ,
pour faire mieux avec moins d’élus et moins de fonctionnaires sur 3 niveaux seulement : 1) l’ETAT , 2) 8 REGIONS fusionnées avec les départements , 3) 2500
COLLECTIVITES TERRITORIALES fusionnées avec les 36500 communes !

X.NELSON

28/03/2012 08h28

Une catégorie de territoriaux, votant massivement à droite ou à l’extrème droite, vient d’inventer le régime « indemnitaire minimum » obligatoire !!! Souhaitons que le concept soit élargi aux autres filières .
Ne rêvons pas …

agosta620

04/04/2012 08h13

cette annonce c’est de la poudre aux yeux, les gouvernements successifs qu’ils soient de droites ou de gauches ont mené les syndicats de police municipal en bateau.
pourquoi? parce que ces annonces devront faire l’objet de décret qui ne seront pas votés pour cause d’élections donc dans tous les cas ce ne sera pas pour 2012. pourquoi avoir attendu d’être si près des échéances électorales pour prendre enfin en considération la revalorisation et l’obligation aux communes de payer cette indemnité spéciale de fonction alors que les police municipales soient bien différente du ville à l’autre, certains policiers municipaux ne touchaient pratiquement rien ou voire rien du tout de cette prime, un cas flagrant d’inégalité de traitement des fonctionnaires. ajouter un échelon supplémentaire pour les catégorie C en fin de carrière disons le, combien d’entre eux en bénéficieront, bien peu j’en suis sure mais dans cette affaire nous pouvons constater qu’une fois de plus ce sont les directeurs qui tirent leur épingle du jeu, non content de toucher un salaire confortable et une prime très avantageuse , un deuxième grade d’avancement est crée et porté à 801, comme s’ ils étaient les plus à plaindre.
Je constate également que la catégorie B à une nouvelle fois été oubliée, on a su leur inventer un examen entre chaque grade pour freiner leur évolution mais pour une amélioration salariale pas question; pourquoi les deuxième grade de directeur n’est t il pas soumis lui aussi à examen?
pourquoi les représentants syndicaux ne proposent ils pas que l’IFTS soit accordée également aux chef de service de police qui sont les seuls catégorie B de la fonction publique à ne pas y avoir droit.
Non au lieu de cela on préfère discuter sur une éventuelle nouvelle dénomination de leur grade, mais dites vous bien messieurs les représentants syndicaux que les chefs de services s’en contre fichent de quel nom ont va les appeler, ce qu’il veulent c’est une revalorisation et une réelle reconnaissance de leur travail.
Ce sont des managers de terrain dont les directeurs ne peuvent se passer et nul doute que si rien n’est fait pour eux, cela ne sera pas sans répercutions sur la qualité et surtout sur la motivation de ceux ci.
n’oubliez pas les conséquences de la rupture de la chaine managériale sur un poste, vous avez dû apprendre cela en école de directeur de police pour le moins ceux qui l’on fait, les autres n’ont dû leur nomination qu’à la bonne commission consultative dont comme par hasard ils font parti.
Non messieurs les représentants syndicaux, vous ne pouvez pas être heureux de ce résultat ou alors vous vous contentez de peu; bien des collègues se reconnaitrons en moi et n’attendent plus rien de vous ni des gouvernements à venir.
La police municipale dans son ensemble est découragée, démotivée et les politiques de tous niveaux, ministres, maires , sénateurs, députés, et la grande majorité des responsables syndicaux sont responsables de cette situation.

DavidJean

27/10/2012 10h09

Bonjour, en effet je trouve également qu’il n’y a rien de concrés au niveau des procédures : RIJ, Rapport de contravention, Rapport de mise à disposition etc etc..à quand ces rapports seront ils unifiés ? Il serait temps qu’ils nous facilitent ces procédures tant sur le terrain qu’au niveau administratif. Il serait tout de même utile qu’on ait enfin accés au fichier (SIV et SNPC). Et pour finir, arrêtons les noeuds au cerveau sur le port d’armes, je rappelle que les polices municipales sont formées et compétentes. Il serait temps que nos politiques prennent une décision cohérente et adaptée à la dangerosité et aux difficultés de notre métier.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X