Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

La décentralisation divise les candidats

Publié le 23/03/2012 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Longtemps archi-consensuels, les débats sur l’architecture locale de la France provoquent des clivages inédits. De la recentralisation à la possibilité d’adapter les lois au territoire, l’éventail des propositions est large, manifestant sans doute le besoin de régénérer le système.

Cet article fait partie du dossier

La décentralisation divise les candidats

Nicolas Sarkozy et François Bayrou s’opposent à un acte III de la décentralisation, source, à leurs yeux, de dépenses nouvelles.
Pour le numéro 2 de l’UMP, Hervé Novelli, il convient, avant tout, de maintenir le cap de la réforme territoriale. C’est-à-dire, aller, à terme, vers « la fusion département-région ».

A contrario, François Hollande promet l’abrogation du conseiller territorial appelé dans la loi du 16 décembre 2010 à siéger dans ces deux collectivités.
Le président du conseil général de Corrèze ne cache pas son penchant pour l’échelon régional qu’il entend doter de l’arme de la gestion directe des fonds structurels européens et d’un pouvoir règlementaire « permettant d’adapter la loi nationale aux réalités du territoire ».

A l’autre bout de l’échiquier politique, Marine Le Pen prône « le transfert à l’échelon central des compétences relatives aux transports et à l’action économique. »

« Je ne comprends pas pourquoi en France le système fédéral est encore considéré comme un tabou », s’interroge Eva Joly (EELV). La candidate des écologistes est la seule à militer ouvertement pour la suppression du département.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La décentralisation divise les candidats

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X