Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Le pouvoir d’achat : +10 % ou – 10 % ?

Publié le 13/06/2011 • Par Catherine Pétillon • dans : Dossiers Emploi

« Entre 2007 et 2010, l’augmentation du pouvoir d’achat des fonctionnaires a été de 10 % en net. » Georges Tron, alors secrétaire d'Etat à la fonction publique, le 20 avril 2011, sur BFM TV.
EN PARTENARIAT AVEC sponsor du dossier Le pouvoir d’achat : +10 % ou – 10 % ?

Le mode de calcul du pouvoir d’achat des fonctionnaires est l’objet d’un désaccord récurrent entre les syndicats et le gouvernement. Si le « rendez-vous salarial annuel de la fonction publique », le 19 avril 2011, a été l’occasion d’une actualisation des statistiques, les discussions ont achoppé sur le choix des données de base.
Une augmentation de 10 % depuis 2007, c’est le chiffre avancé par François Baroin, alors ministre de la Fonction publique, et Georges Tron, alors secrétaire d’Etat.

Pour l’obtenir, ils s’appuyaient sur un indicateur discuté, la rémunération moyenne des personnes en place (RMPP), dont ils déduisent l’inflation. La RMPP reflète la hausse moyenne de la paie des agents d’une année sur l’autre et augmente mécaniquement avec leur vieillissement.
La RMPP est également critiquée car elle gomme le fait que les territoriaux partant à la retraite sont remplacés par des jeunes en début de carrière, ayant donc des rémunérations plus basses.

Il faut noter que cette hausse affichée de 10 % du pouvoir d’achat s’appuie sur des statistiques produites à partir de l’évolution de la RMPP dans la fonction publique d’Etat. Autre variable disponible, le « salaire moyen par tête » prend lui en compte l’effet des mouvements d’entrées et sorties.

Mais les syndicats ne jugent pas ces indicateurs pertinents comme instruments de mesure du pouvoir d’achat, précisément parce qu’ils constituent des moyennes.
Eux parlent d’une baisse de 10 %, correspondant à un décrochage du point d’indice par rapport à l’inflation : entre 1999 et 2010, l’évolution du point d’indice dans la fonction publique a été de 9,93 % et la hausse des prix de 19,2 %.

sources : DGAFP, 2011 - INSEE, 2011. (Cliquez sur l'image pour l'agrandir)

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le pouvoir d’achat : +10 % ou – 10 % ?

Votre e-mail ne sera pas publié

chazal

24/09/2012 01h59

Incroyable, depuis décembre 2011 mon salaire a baissé de 8 € 60 / mois. Comment être motivé ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X