Lagazette.fr

Publicité


29

Commentaires

Réagir
Imprimer

Rémunération des fonctionnaires : ce que disent les chiffres

Publié le 12/03/2010 • Mis à jour le 23/09/2013 • Par Romain Mazon • dans : Dossiers Emploi

Imprimer

29

Commentaires

Réagir

© D.R

La Gazette des communes propose de vous plonger, par le biais de ce dossier et d’une application interactive, dans la réalité de la rémunération des fonctionnaires. Le sujet est complexe, et régulièrement exploité politiquement, à coup de clichés ou de préjugés. Dommage, car le rôle et la place des agents publics sont au cœur d’un projet de société. Certains dénoncent les « avantages » dont bénéficieraient les fonctionnaires par rapport au privé ; d’autres au contraire s’indignent de la baisse du pouvoir d’achat dont seraient victimes les agents publics. Où est le vrai ? Où est le faux ?

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Rémunération des fonctionnaires : ce que disent les chiffres

 

Accueil application

De manière précise, il est difficile de dégager une vue claire de la rémunération des fonctionnaires, de son évolution dans le temps, et d’établir des comparaisons avec le privé. La mission d’évaluation et de contrôle de l’Assemblée nationale consacrée à « la soutenabilité de l’évolution de la masse salariale de la fonction publique » s’y est cassée les dents en rendant son rapport en octobre 2011. Les députés déplorent, tout au long de leur rapport, les faiblesses de l’appareil statistique qui ne permettent pas de disposer d’une lecture fiable des rémunérations, et de leur évolution. Encore moins des effets des mesures mises en place pour accompagner la RGPP ou le gel du point d’indice.

C’est encore plus vrai dans la fonction publique territoriale, avec ses 55 000 employeurs qui possèdent tous une marge de manœuvre dans la rémunération attribuée aux agents territoriaux. Ainsi, le régime indemnitaire (la part des primes dans la rémunération des agents) peut varier, en moyenne, de 4 % dans les communes de moins de 1000 habitants à plus de 32 % dans les SDIS et varient aussi en fonction des catégories d’agents.

Dès lors, il n’est pas très surprenant que, lors des rendez-vous salariaux, gouvernements et syndicats invoquent des évolutions contraires. Le gouvernement affirme sauvegarder le pouvoir d’achat quand les syndicats dénoncent une perte. En réalité, ils ne parlent pas le même langage, ou se réfèrent à des indicateurs qu’ils ne partagent pas.
Une chose est certaine : le point d’indice est gelé depuis juillet 2010 ce qui signifie que le traitement de base n’évolue plus.

Accueil simulation remuneration

Approcher les rémunérations réelles - Pour tenter d’y voir plus clair, nous avons décidé de « lire » l’évolution des traitements des fonctionnaires territoriaux sur la durée, entre 2002 et 2010, par catégorie d’employeur, filière, cadre d’emploi, et en retenant trois échelons correspondant au début, milieu et fin de carrière. Nous avons intégré les évolutions du point d’indice, et les revalorisations des grilles pour certains cadres d’emplois.

Nous avons ensuite appliqué à ces traitements de base un pourcentage moyen de primes par niveau de collectivités, mentionné dans un document de la DGCL qui dresse une synthèse des bilans sociaux pour 2007 [p.42].
Cependant, ce montant moyen vaut pour toutes les catégories alors que les montants de primes sont bien plus forts pour les agents de catégories A que pour les agents de catégorie C. C’est l’une des limites de notre application.

Les données présentées permettent aussi de comparer l’évolution du traitement selon que l’on prend en compte, ou pas, le niveau d’inflation. Nous avons enfin fait apparaître le niveau de SMIC pour chaque année, afin de mesurer le positionnement des traitements des fonctionnaires par rapport au salaire minimum, les syndicats dénonçant, surtout pour les catégories C, un rapprochement entre les traitements les plus bas et le SMIC, et par conséquent un « déclassement » des fonctionnaires.

Haut de page

Imprimer

29

Commentaires

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Mots-clés

Thèmes abordés EmploiFonction publiqueMétier des fonctions publiques

29 Commentaires

Ajouter un commentaire

Du plus récent / Du plus ancien

  1. 1. frager 13/03/2014, 09h42

    Je suis dans une collectivité territoriale bien connue et je peux vous dire que ce ne sont pas les petits fonctionnaires qui sont responsables du déficit public mais les dirigeants, cela commence au grade de directeurs:
    - voiture à disposition même pour partir en vacances, assurance payée, loyer ou indemnité payée, portable payé, essence payée par carte issue d'un marché public, edf, eau, enfin tout ce qui est charges du quotidien, leur salaire = égal argent de poche.
    Il faut savoir que si un appareil ménager lâche dans leur appartement on rachète aussitôt, on leur paye même le papier toilette et le déodorant qui va avec c'est pas beau la vie ?
    Ce ne sont pas des on dit : c'est moi qui règle les factures.
    Moi je paie mes charges comme tout le monde et au bout de 40 ans cette année d'administration je gagne 1824 € brut par mois en étant adjoint administratif principal 1ère classe ; j'ai 59 ans et je ne suis jamais restée les bras croisés a ne rien foutre, pas d'arrêts maladie, je fais mes horaires et j'ai une conscience professionnelle par contre moi j'en connais qui sont issus du privé et qui glande, mais ça il ne faut surtout pas le dire, et puis qu'on arrête avec les retraites, non un fonctionnaire ne part pas en retraite avec sa paye complète, non un fonctionnaire n'a pas de retraite complémentaire, non un fonctionnaire ne croule pas sous les primes , alors halte aux idées reçues et pour beaucoup parlez de ce que vous connaissez et arrétez de critiquer parce que lorsque les fonctionnaires disparaitront et que tout sera privatisé la vous pourrez pleurer car qui dit privé dit actionnaires et bénéfices alors refléchissez et peut être que dans quelques décennies vous direz c'était mieux avant ...

  2. 2. GACC 25/02/2014, 22h22

    Certain disent que les finances publiques rapporte peu. je peux vous dire que j'ai des amis qui gagne 4800 et d'autre 7000 euros net. Bien sur catégorie A

  3. 3. anne 12/12/2013, 12h17

    Pourquoi ne pas avoir tenté d'appliquer un taux moyen de primes par catégorie ? Car ces courbes sont biaisées. Dans ma collectivité, c'est le grand écart entre les A et "les autres", j'aurai voulu pouvoir comparer, là ça n'a pas trop de sens. Les salariés du privé nous jalousent, personnellement je me sens presque punie d'avoir passé honnêtement les concours de C puis de B administratifs en externe, pour gagner un salaire assez bas comparé à mon niveau d'étude, et à peine plus en B qu'en C. De plus, j'observe de plus en plus de recrutement du privé avec maintien de salaire tout en récupérant les avantages de la FPT avec titularisation au bout de quelques années. Quand on connait la difficulté des concours ça en est décourageant. Le jour où l'on pourra licencier les agents de la FPT (car celà arrivera) on aura tout perdu !

  4. 4. Romain Mazon (journaliste)
    12/12/2013, 12h28

    Bonjour
    Pour appliquer un taux moyen de prime par catégorie, qui donnerait effectivement une lecture encore plus précise de l'évolution des rémunérations des fonctionnaires, encore faut-il que les données existent ! Or ce n'est pas le cas, au plan national (ou nous n'avons pas trouvé le fichier, mais nous avons bien cherché).
    Nous expliquons d'ailleurs dans notre article les limites de notre application, sur le point précisément que vous relevez. Déjà, le fait que nous ayons appliqué un niveau de prime moyen par type de collectivités est une avancée qui n'existait pas jusque-là.
    Dès que nous trouverons des données permettant de distinguer les primes par catégorie, comptez-sur nous pour mettre à jour notre application.

    Cordialement

  5. 5. antali14 10/10/2013, 09h00

    Moi, dans la FPT depuis 1996, mon salaire est de 1 390 € ! J'ai bien du mal à joindre les deux bouts ! Nous n'avons pas des salaires énormes dans la FPT et je peux vous assurer que dans le service où je suis y'a de quoi faire !!!!!

  6. 6. sirius 30/06/2013, 15h56

    L'article omet de traiter les salaires de l'Education nationale .
    Or ses effectifs sont majoritaires dans la fonction publique.

  7. 7. Romain Mazon (journaliste)
    01/07/2013, 09h51

    Bonjour

    La simulation des rémunérations se concentre sur la FPT. En revanche, une partie de l'application compare les rémunérations entre les différentes fonction publique, et montre la part de l'Education nationale : http://app.lagazettedescommunes.com/GG/?page=salaires-moyens-des-fonctionnaires

    Cordialement

  8. 8. Guillaume 03/07/2013, 14h01

    Petite participation sur l'éducation nationale par un renvoi à un article d'un de vos confrères qui ne peut pas être taxer de sérieux et de professionnalismes. Article de mai 2013

    http://www.lemonde.fr/education/visuel/2013/05/23/de-18-000-a-107-000-euros-les-importants-ecarts-de-salaire-entre-enseignants_3416435_1473685.html

  9. 9. jjacques 29/06/2013, 17h14

    Démonstration biaisée. Vous comparez les soit disants dirigeants, mais on sait que c'est sur les bas salaires que le privé est désavantagé, alors que ceux qui les occupent font aussi face à l'insécurité face a l'avenir qui n'est jamais bien balisé. Quand a la comparaison des soit disants dirigeants, vous vous moquez du monde. Un Directeur adminstratif = un grade, pas forcément un dirigeant. Cela peut correspondre a un poste de cadre dans une entreprise. Il aurait fallu comparer les salaires des dirigeants d'entreprise aux salaires chargés des DGS d'établissements publics de 10 a 240 agents. On aurait eu des DGS d'EPCI uniquement et je pense que les rémunérations auraient été tout autres, bien plus proches de celles des chefs d'entreprise du privé. Je suis cadre dans la FTP. Mon épouse est dans le privé. Leur situation est bien plus désavantageuse. Vous jouez le corporatisme et ce n'est pas responsable, il faut ouvrir les yeux.

  10. 10. Guillaume 26/06/2013, 17h30

    Bonjour,
    Je suis surpris des chiffres de cette étude, notamment pour les cadres Directeur car il faut avouer il y en a plusieurs types. Soit la collectivité est de taille suffisante et le grade de directeur territorial est créé, soit ce n'est pas le cas et l'attaché ou l'attaché principal se fait détacher sur un emploi fonctionnel. Toujours est il que dans un cas comme de l'autre le niveau de salaire net n'est pas celui là où alors il manque les primes. Oser dire qu'ils ont des responsabilités similaires au privé est "foutaise", même dans un "placard", il continue de percevoir leur salaire; et ils ont peu de chance de se retrouver au chômage. Certes ils ont des contraintes mais elles ne sont pas comparables.
    Pour ce qui est globalement de la rémunération, il est vrai que les augmentations successives du SMIC ont conduit à un tassement de la rémunération avec beaucoup de gens C/B/A qui du point de vue indiciaire sont proches. La seule différence est liée au régime indemnitaire mais il est bien connu qu'il vaut mieux travailler dans un conseil régional qui consacre moins de 10% de son budget au personnel que dans une commune où le chiffre est souvent proche voire supérieur à 50% de son budget.
    Plutôt que de parler salaire, peut être serait-il préférable de parler d'efficience : le salaire serait peut-être plus important si au lieu de deux fonctionnaires, on en embauchait un ou 1,5 pour faire le travail. Car je travaille en Rh depuis longtemps et tant que certaines primes seront attribuées en rapport avec le nombre de gens encadrés, tant que le cadre qui n'est pas récompensé en fonction des économies budgétaires et de l'efficience du service rendu à moyen constant....la fonction publique ne paiera pas mieux et continuera de penser que dans la cave il y a une planche à billet et que tout va bien.

  11. 11. Agent Territorial Girondin 25/06/2013, 06h30

    Le plus dur c'est que non seulement le point est gélé depuis 2010 mais que dans les sdis, la situation est pire car les directions font en sorte de faire baisser les notes des agents, mettent en place des Prime de Fonction et de Résultat pour 2014 dans le'unique but de faire baisser les indemnités.
    Alors dire qu'on est bien payé c'est une erreur car si demain votre tête ne plait pas au directeur vous serez sanctionné sur votre bulletin de salaire.
    Il faudrait également que les présidents des sdis et que les élus politiques soient présents autour de la table pour voir ce qu'il se passe mais la table est déserte et seuls les suppléants (cadres de la maison!!) sont là ! Donc les politiques s'en moquent et s'imaginent qu'on a des emplois et des employeurs idylliques.
    Même dans le privé on ne baisse pas le salaire pendant un an en jouant sur la baisse de vos primes on peut faire varier la prime de rentabilité mais sans plus, là c'est toutes vos primes qui sont modulées en fonction de votre manière de servir: Servir qui ? c'est là la vraie question puisque mise à part les sapeurs pompiers personne n'est en direct avec la population ! et là aussi les pompiers ont droit à la distribution des calendriers, pas le personnel administratif et technique mais on a droit à la baisse du régime indemnitaire.
    Il faut que cela change vite avant qu'on soit en dessous du smic et que Mme Lebranchu se rendent compte que nous sommes gouvernés par des personnes qui sont en dehors de la réalité car même avec des âneries ces personnes là n'ont pas leur prime de fonctions diminuées par le Préfet et c'est bien dommage!

  12. 12. bazane 26/06/2013, 12h42

    Allez travailler dans le privé quelque temps. Cela vous évitera de proférer des lieux communs totalement erronés sur le sujet.
    Mais il vous sera difficile de trouver une entreprise qui vous paye à passer vos journées à commenter les articles de la Gazette tout en déplorant qu'on ne reconnaisse pas votre productivité et votre efficacité.

  13. 13. bob maou 04/08/2012, 21h40

    Pour Marie Capucine qui a du fumer l'intégralité des magasin saint maclou ou simplement se faire berner dans son entreprise...
    Pour information un poste "'d'assistant dans la fonction publique correspond a un cadre d'emploi C avancé ou B" ce qui sans prime amène à un un brut de 1400-1500e en début de carrière...
    Les heures supplémentaires comme évoqué plus haut ne sont bien souvent pas rémunérées mais rattrapées...
    Le nombre de congés est basé sur la durée légale du travail soit 5 fois les obligations hebdomadaires de service : 25j pour un temps plein, public comme privé.
    Certes certaines collectivités accordent 1 à 2j en plus ( on peut rajouter également le jours de fractionnement qui à ma connaissance n''existe pas dans le privé).
    Le nombre d'entretien je reste sur le cul pardonnez moi l’expression parce qui vous avez passé 10 entretiens pour un simple pose d'assistante (qui n'est pas considéré comme cadre soit dit en passant) c'est que soit votre entreprise est particulièrement méfiante soit vous avez laissé une impression impérissable...
    Les lanqgues effectveùent on compare ce qui est comparable en france la langue officielle est le français donc dans les services publics vous trouverez 99.99% des agents qui se passent de parler bulgare ou moldave couramment...
    Certains postes dans les régions en rapport avec l'europe nécessite néasnmoins de parler anglais ou les chargés de mission tourisme par ex.
    Une personne vous a répondu pour les diplômes : c'est une OBLIGATION LEGALE pour passer les concours :
    bac cadre B
    bac +3 cadre A
    Dans la pratique vous montez ou plutôt descendez tout d'un cran (le niveau des candidats étant bac pour les postes d'exécution cadre C ce qui correspond dans le privé à chargé d'accueil ou divers secrétariat pour l'administratif / bac +3 pour les cadres B / bac +5/6 cadre A et le reste je n'en parle même pas niveau ena...)
    En résumé les candidats du public présent au concours externe sont plutôt mieux diplômés que dans le privé.

  14. 14. nora 16/05/2012, 19h25

    ca fait 30 ans que je travaille en tant quadjoint techniquue et mon salaire est de 1310 euros et ddi je vous montre quand vous voulez ma fiche de paie

  15. 15. Dr BELLIL 17/04/2012, 12h37

    Oto rhino laryngologue et lauréat de la NPA 2007 inscrit au chômage et domicilie a Mana, a besoin d'autorisation pour exercer dans le département de la Guyane exclusivement l'ouest Guyannais.
    Étude de la fonction et du besoin en ORL est faite , projet a l'appui de Kourou a MPY pour 100000 habitants
    Je suis a la recherche de travail

  16. 16. Kataille59 14/04/2012, 12h55

    C'est facile de critiquer les fonctionnaires mais on a souvent tendance à mélanger les fonctionnaires d'Etat, Hospitaliers et territoriaux. Je peux vous dire que les territoriaux sont bien loin de gagner ce que gagnent les fonctionnaires d'Etat. Je peux comparer car j'ai travaillé dans le privé et depuis 9 ans dans le public. Je suis actuellement cadre B après avoir passé le concours de Rédacteur en externe : nous étions + de 3000 au départ et nous avons été un peu moins de 100 à être gardés. Je peux dire qu'il n'est pas évident et que j'ai bossé durant une grosse année pour l'obtenir. Mon salaire est d'un peu plus de 1500 euros. J'ai quand même plus de 15 ans d'expérience. Je fais 39h/semaine voire plus et ces heures supplémentaires ne sont pas payées mais à récupérer sans majoration de temps....Nous sommes peu souvent augmentés. Certes certains cadres gagnent bien leur vie mais ils ont souvent passé le concours de catégorie A qui est encore plus difficile.....Ils ont la pression des élus qui n'est pas toujours évidente à gérer. Lorsqu'on ne connait pas ce milieu, il est très facile de critiquer.....Tentez donc le concours! Dans le privé aussi, il y a des entreprises qui ont beaucoup de congés avec plein d'avantages sociaux.....tout comme dans le public, il y a des petites collectivités sans aucun avantage faute de moyens.....

  17. 17. DIDI 06/05/2012, 14h17

    LES TERRITORIAUX GAGNENT ENORMEMENT PLUS IL SUFFIT DE LEUR DEMANDER LEUR BULLETIN PAIE PAS SUR QU IL SOUHAITE VOUS LE MONTRER

  18. 18. coucou 29/03/2012, 15h26

    que ce soit dans le privé ou dans le public il n'y a plus d'esprit d'équipe et de solidarité c'est chacun pour soit et les employeurs divisent pour mieux régner la souffrance au travail n'a jamais été aussi forte mais tout le monde fait l'autruche quel gachis heureusement que nous avons connu une ambiance plus sereine

  19. 19. jacri 29/03/2012, 15h14

    tout à fait d'accord et bien souvent nous recevons des directives d'élus qui méconnaissent les règles ainsi que le respect des dirigeants ils veulent décider et diriger , il n'y a plus qu'à licencier les fonctionnaires et atteler les élus au travail nous serons bien surpris de leur capacité à gerer les services

  20. 20. jacri 29/03/2012, 15h06

    la fonction publique territoriale n'est pas ce qu'on croit nous subissons des pressions du stress nous avons des responsabilités , mais les élus les ignorent et nous ménent une vie impossible ils sont tous jeunes retraites et passent leur temps à perturber les services quelle galère!9h12h 14h18h sur le dos du personnel

  21. 21. jacri 29/03/2012, 14h58

    il serait temps de prendre en compte les primes des dirigeant lors du départ à la retraite car le calcul se fait sur la moitié du salaire tous les agents ne demandent qu'a cotiser sur la totalité exemple dgs salaire avec primes 4200 NET (responsabilité pénale) en fin de carrriere cadre A+
    CALCUL DE LA RETRAITE 70% DEU SALAIRE BRUT SOIT 2000 EUROS AU LIEU DE 3500 environ c'est un scandale par rapport au privé

  22. 22. rondoudou 27/03/2012, 14h41

    La démarche avancée par l'article est louable mais me semble honnêtement assez critiquable sur le fond et cela, pour deux raisons essentielles.

    D'une part, il est effectivement assez aisé de montrer que les cadres A gagnent moins que les dirigeants d'entreprise en moyenne car, globalement, les deux fonctions ne sont pas franchement comparables. Un cadre A est un cadre supérieur et non pas un cadre dirigeant "naturel" en tant que tel, même s'il est parfois amené à exercer des fonctions de direction, notamment en fin de carrière (grade de directeur territorial). En effet, pour comparer véritablement avec le privé, parlons plutôt des rémunérations des fonctionnaires A+, bien plus largement rémunérés que les cadres A, notamment en matière de primes fonctionnelles, miraculeusement absents du comparatif... Je ne suis pas certain que la comparaison soit toujours aussi flatteuse pour le secteur public qui, globalement, est présenté comme moins rémunérateur par l'étude "orientée" qui est ici disponible...

    Ensuite, les rémunérations dans le secteur privé sont extrêmement variables par nature et cela, bien plus que dans le secteur public largement plus égalitaire (du moins sur le papier...). A cet égard, une comparaison sectorielle est largement plus intéressante plutôt que d'opposer brutalement public/privé : il me semble assez peu pertinent de comparer des moyennes brutes pour prouver quoi que ce soit...

  23. 23. bernie 22/03/2012, 16h45

    A Marie Capucine : C'est bien connu, tout le monde dans le privé parle espagnol, anglais et allemand! Il est également connu que les personnes qui travaillent dans le public n'ont pas fait d'études et ne travaillent que peu d'heures (les profs en particulier)! Votre commentaire, tel qu’il est rédigé, nous présente encore les éternels préjugés contre les fonctionnaires.
    Je rappelle, entre autre, que, pour devenir fonctionnaire, il faut en règle générale passer un concours, souvent difficile (selon le niveau requis), avec des épreuves écrites et orales, qui équivalent largement à plusieurs entretiens d'embauche, et qui nécessitent également un certain niveau d'études. Voilà, je souhaitais simplement vous faire part de mon point de vue sur votre commentaire qui reflète, selon moi, une vision imparfaite de la réalité. Cordialement.

  24. 24. Mariecapucine 22/03/2012, 11h30

    Je viens de prendre connaissance de votre comparaison :

    si je puis me permettre : vous ne pouvez comparez QUE ce qui est comparable parce que, un cadre dans le Privé doit atteindre des objectifs lesquels s'ils ne le sont pas atteints non seulement PAS DE PRIME à la clé, dans les moyennes et grandes entreprises - par forcément du cac40 - et en plus c'est une cause de LICENCIEMENT....

    Ensuite, il faut aussi vérifier le nombre d'heures effectuées par un cadre du privé, et du public,
    Puis le nombre de semaines de congés....,
    Enfin, les tâches effectuées et le niveau des diplômes exigés sans lesquels, pas d'embauche!
    J'attire votre attention sur les recrutements dans le privé.. : mini 2 entretiens et j'en connais qui ont eu 10 entretiens : en français et en Anglais!
    Dans le privé, il faut absolument communiquer en Anglais, voire Allemand et Espagnol..

    Je suis assistante juridique, dans l'encadrement, et net sans prime, je me fais 1600€... et si le CA est bon, que les primes variables sont bonnes que j'ai atteint ce pour quoi je suis payée, au final, net effectivement je touche par an/ mois = 2200€ mais pour au moins plus de 40H/Semaine... et bien entendu sans parler des déplacements, des formations obligatoires.

    DOnc je m'insurge sur ces comparaisons qui ne reflètent qu'une VISION IMPARFAITE de la réalité.

    Bonne journée,

  25. 25. marti 23/06/2013, 12h13

    bonjour,
    Le commentaire de Marie m'indigne, quelle caricature!.
    Non seulement les fonctionnaires seraient responsable du déficit de public, qui plus est une bande d'abrutis recruté sans qualification.
    Pour conclure une bande de fainéant avec des tonnes de congé en plus.
    Effectivement Marine vous avez raison sut toute la ligne et je vous encourage vivement a persévérer dans votre quête

  26. 26. Laurent 14/03/2012, 21h20

    Doit on prendre ces chiffres en Brut ou en Net ?

  27. 27. kiki 14/03/2012, 17h38

    Je suis adjoint technique territorial dans une commune depuis 2004 et je gagne 1170 euros net par mois sans aucune autre prime . Quand je fais une simulation avec vos chiffres, je me demande ou vous aller les chercher!!!!! au faite j'attends toujours de travailler plus pour gagner plus !!!!!!!!!

  28. 28. Romain Mazon (journaliste)
    14/03/2012, 17h46

    Bonjour

    En haut à droite des courbes, vous trouverez un texte d'explication "Comment lire les graphiques" qui explique ce que représentent les courbes, et sur quelles données nous nous appuyons. Notamment, nous précisons que "Afin d'évaluer le plus justement possible la rémunération des fonctionnaires territoriaux, qui peut comporter une part importante de primes (non prise en compte pour le calcul de la retraite), nous avons ajouté au traitement indiciaire moyen un taux de prime, tel qu'il a été identifié par la DGCL dans sa synthèse des Bilans sociaux des collectivités pour 2007, qui correspond à la moyenne des primes distribuées dans chaque niveau de collectivité".
    Les sommes qui s'affichent ne correspondent donc pas au seul traitement indiciaire, mais ajoutent une part de prime, très variable selon les niveaux de collectivités (de moins de 4 % dans les communes de moins de 1000 habitants, à 32 % environs dans les SDIS).

    Cordialement

  29. 29. marie 14/03/2012, 11h20

    Et que dire de la grille indiciaire qui peu à peu est rattrapée par le SMIC et n'est pas revalorisée sur son ensemble mais seulement les 3 ou 4 premiers échelons de la FPT.
    On arrive à un stade où un Rédacteur a un indice légèrement supérieur à un adjoint administratif. Sachant qu'un point d'indice vaut envirion 4 € en brut....

    1. Ajouter un commentaire

        Votre e-mail ne sera pas visible

      Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.