Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

déchets

La communauté de communes de Sézanne met fin à la collecte hippomobile des déchets ménagers

Publié le 27/02/2012 • Par Frédéric Marais • dans : Régions

Proposé dans un premier temps, à titre expérimental, sans surcoût par le prestataire, le ramassage par des chevaux attelés à une benne aurait entraîné une dépense annuelle supplémentaire d’au moins 44 000 euros.

Les sabots des deux chevaux de trait de race ardennaise préposés au ramassage des sacs jaunes (bouteilles en plastique, briques alimentaires, cartonnettes) ont cessé de résonner sur le pavé sézannais.
D’un commun accord, la communauté de communes des coteaux sézannais (Marne) et la société Dectra ont en effet décidé mi-février 2012 de mettre un terme à la collecte hippomobile des déchets ménagers recyclables.

Débuts en mai 2011 – L’expérience avait démarré en mai 2011 sur proposition du prestataire, sans supplément par rapport à la collecte par camion. « L’idée avait paru séduisante aux élus, tant sur le plan de la communication que sur le plan environnemental », explique Andrée Aubès, directrice générale des services de Sézanne.

Neuf mois après, le bilan est plutôt mi-figue mi-raisin. « En termes d’image, l’expérience a été concluante, relève Andrée Aubès : le passage du cheval attire les enfants et rappelle des souvenirs aux anciens, même si nous n’avons pas observé d’amélioration significative au niveau du tri. »

Toujours des camions – Ce qui pêche concernant les résultats, c’est le niveau de l’empreinte écologique, car il n’est pas avéré que cette dernière a diminué. « D’une part parce que les chevaux devaient parcourir plusieurs dizaines de kilomètres en van pour venir de leur écurie. D’autre part parce que la collecte hippomobile n’a pas remplacé le camion-benne, qui continuait à passer pour collecter le verre en porte-à-porte. De surcroît, les sacs jaunes étaient eux-mêmes pris en charge par des camions aux points de stockage où la voiture hippomobile les déposait », précise Andrée Aubès.

Mais c’est surtout sur le plan économique que l’expérience ne s’est pas avérée concluante. « C’est notre prestataire lui-même qui nous a demandé de l’interrompre car cela lui revenait trop cher », indique la DGS de Sézanne.

Augmentation de la TEOM – Une décision corroborée par l’appel d’offres lancé fin 2011 par la communauté de communes pour le renouvellement du marché de collecte des déchets : la collecte hippomobile payée au prix réel aurait entraîné un surcoût de 44 000 ou 50 000 euros HT par an selon le prestataire retenu. « Cela nous aurait obligés à augmenter de 10 points la taxe d’enlèvement des ordures ménagères », souligne Philippe Bonnotte, président de la communauté de communes et maire de Sézanne.
Le jeu en valait-il la chandelle au regard d’un Bilan carbone incertain ?

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La communauté de communes de Sézanne met fin à la collecte hippomobile des déchets ménagers

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X