Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

présidentielle

Transports publics : la Fnaut présente une charte aux candidats

Publié le 22/02/2012 • Par Claudine Farrugia-Tayar • dans : France

Estimant que les candidats à l'élection présidentielle s’intéressaient peu aux transports, la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) a décidé de leur soumettre une charte sur ce thème. L'état des lieux réalisé par cette association d’usagers indépendante laisse apparaître un système de transport collectif souvent saturé dans les grandes agglomérations, ainsi que des petites villes et zones rurales mal desservies.

Forte de son état des lieux et faute de voir les moyens financiers conséquents, la Fnaut propose l’abandon pur et simple de plusieurs projets d’infrastructures nouvelles : les projets autoroutiers, aéroportuaires (Notre-Dame des Landes), et les projets de canaux à grand gabarit (Seine-Nord, Saône-Moselle).

Nouvelles ressources – En matière de fiscalité, les propositions témoignent d’une certaine originalité : c’est ainsi qu’elle suggère la diminution du niveau du barème fiscal kilométrique, et la taxation du kérosène consommé par les avions en trafic intérieur. Pour financer les Lignes à grande vitesse (LGV), elle suggère d’introduire une écoredevance sur les billets d’avion. Quant aux trains Intercités, ils seraient payés par la hausse des taxes sur les péages autoroutiers. Revisité, le versement transport serait perçu auprès de toutes les entreprises du territoire, c’est-à-dire aussi bien à l’intérieur du PTU (le cas actuellement) qu’à l’extérieur du fameux périmètre.

Globalement, la Fnaut réclame la réduction de 10 km/heure de la vitesse maximale autorisée sur route et autoroute, ainsi que le maintien des sanctions pour les petites infractions au Code de la route. Quant aux plans de déplacements urbains, ils devraient être rendus obligatoires dans les agglomérations de moins de 100 000 habitants.

Gouvernance – La poursuite de la décentralisation est fortement recommandée dans la charte : moyennant quoi, les autorités organisatrices de transport pourraient décider du stationnement, expérimenter le péage urbain, et augmenter la part régionale de la TIPP.

Favorable à la libéralisation du marché ferroviaire, la Fnaut suggère d’ouvrir simultanément à la concurrence les TER et les trains Intercités, et de créer un guichet unique pour le voyageur et le maintien de la tarification sociale.

Un bilan du quinquennat et des candidats décevant – Pour la Fnaut, « la perspective d’une réélection de Nicolas Sarkozy suscite bien des réserves : tout ne pouvait pas changer en cinq ans, mais le bilan global est décevant, car les décisions ont trop manqué d’ampleur et de cohérence. »

Reste que cette association est tout aussi sceptique au vu des propositions des autres présidentiables : « nous pouvons en dire autant des intentions de François Hollande, et à de rares exceptions près, des autres candidats. » Selon la Fnaut, « le programme de François Hollande est d’une pauvreté déconcertante. Le candidat est favorable à la LGV Poitiers-Limoges, le projet le plus mal conçu de tous, et refuse tout abandon de l’aéroport de Notre-Dame des Landes, ainsi que des projets autoroutiers. » Quant à sa prise de position en faveur de la TIPP flottante, elle est considérée comme une mesure « inefficace, ruineuse pour l’Etat, anti-écologique et anti-sociale. »

Eva Joly dinstinguée – De son côté François Bayrou n’est pas épargné : « le candidat du Modem affirme qu’il faut décarboner progressivement l’activité humaine, notamment en économisant l’énergie. Mais il ne donne aucune précision sur la manière d’atteindre cet objectif. » Même flou artistique dans les propos de Jean-Luc Mélenchon, « qui souhaite développer les réseaux de transport urbain, mais se montre favorable à leur gratuité. » Dans cet inventaire de propositions, seule Eva Joly semble tirer son épingle du jeu, et épouser les contours de la politique réclamée par la Fnaut.

Prochainement, la fédération rendra publiques les réactions des présidentiables.

Cet article est en relation avec le dossier

3 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Transports publics : la Fnaut présente une charte aux candidats

Votre e-mail ne sera pas publié

jacques-emmanuel

22/02/2012 07h22

Le constat sur la saturation des transports notamment en Ile de France correspond à la réalité.
Effectivement, seul le signal prix du carburant, des billets d’avion ou autres péages autoroutiers imposera une consommation écologiquement raisonnable.
Je ne partage pas votre analyse sur les réponses des candidats à la présidentielle. Dire que les propositions du candidat socialiste à l’élection présidentielle est une des plus pauvres ne reflète pas la réalité. Je me permets de vous renvoyer vers les 60 engagements du candidat page 21 engagement n°28. Bien sûr, il ne s’agit pas d’un programme détaillé, il s’agit d’un socle.
Faut-il supprimer l’avion? Faut-il supprimer les aéroports? Je ne le crois pas. Le pétrole à 200$ sera bien plus efficace. Mais, l’affluence dans les aéroports doit être traitées et ce, dès maintenant! Actuellement, pour les vols longs courriers, les départs se font essentiellement à Paris CDG. Cette situation génère une concentration humaine importante et des déplacements très peu décarbonés. La construction d’un nouvel aéroport serait de nature à restreindre ces problèmes.
Voilà mon sentiment.

lector

23/02/2012 07h00

Prôner la suppression des projets de canaux à grand gabarit me semble une hérésie puisque ce mode de transport de fret est le plus économique et écologique car une péniche à grand gabarit correspond à plus d’une centaine de camions.
La FNAUT ne doit pas être obsédée par la voiture. Tout le monde n’habite pas de grandes agglomérations, il n’y a pas de gare dans toutes les villes et pour les ruraux; même ceux qui habitent dans de grandes agglomérations le lieu de travail et les habitations ne sont pas reliées entre elles par des gares.
Pour les vacances la voiture permet de visiter ce que nous souhaitons et je vois mal faire ces visites avec des transports en commun.
Augmenter le prix du carburant et des péages a un impact sur ceux qui ont les revenus les moins élevés. Le transfert du fret de la route vers le rail et le transport fluvial est indispensable mais de grâce ne tombons pas dans le rejet de l’automobile qui reste un moyen de liberté sans égal.

taratata

28/02/2012 09h40

A quand le retour aux chars a boeufs et aux dilligences, mais il faut quand même faire attention à la pollution, les chevaux et les boeufs fabriquent beaucoup de méthane.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X