Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • A la une
  • Carte intercommunale : le Parlement donne son feu vert définitif à la proposition de loi « Pélissard »

Intercommunalité

Carte intercommunale : le Parlement donne son feu vert définitif à la proposition de loi « Pélissard »

Publié le 21/02/2012 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, France

Sénat
J. Paquier
Le lundi 20 février 2012, le texte destiné à maintenir le pouvoir des élus dans les 33 départements privés de schéma intercommunal a été adopté par le Sénat dans les mêmes termes que l’Assemblée nationale.

Rare moment de consensus, lundi 20 février 2012 au Palais du Luxembourg. A l’issue d’un examen express, les sénateurs ont, à une grande majorité, voté la proposition de loi initiée par le député (UMP) et président de l’Association des maires de France, Jacques Pélissard.

Ils ont approuvé dans les mêmes termes que l’Assemblée nationale, le 14 février 2012, le dispositif amendant le volet « intercommunal » de la loi du 16 décembre 2010 de réforme territoriale.
Par-là, le Parlement a définitivement dit « oui » à cette révision de la réforme territoriale. « Nous avons répondu aux problèmes concrets et précis soulevés par de très nombreux élus locaux. Les engagements qui ont été pris à leur égard sont donc tenus », s’est félicité Jean-Pierre Sueur, président (PS) de la commission des lois de la Haute assemblée.
« Cette convergence conforte la dynamique intercommunale au service de nos territoires », s’est également réjoui Philippe Richert, ministre chargé des collectivités territoriales.

Les préfets sous surveillance – Dans les 33 départements où un schéma départemental de coopération intercommunale (SDCI) n’a pu être adopté avant le 31 décembre 2011, les commissions (CDCI) composées d’élus garderont leurs prérogatives.
Elles pourront, à la majorité des deux tiers, amender les arrêtés préfectoraux modifiant les périmètres des « intercos ».

« Les quelques assouplissements ne répondent que très partiellement au désaveu infligé par les CDCI, a fustigé l’un des rares opposants au texte, Christian Favier, sénateur et président (PCF) du conseil général du Val-de-Marne. Dans 33 départements, les préfets, malgré les moyens de pression dont ils disposent, n’ont pas réussi à imposer leur vue. Ils ont échoué dans la mise en œuvre de cette réforme-phare du président de la République ».

Dérogations à foison – La possibilité de déroger à l’objectif de réduction des syndicats intercommunaux est confirmée. L’exception s’appliquera en cas de fusion entre deux communautés de nature différente et dans les domaines des écoles pré-élémentaires ou élémentaires, de l’accueil de la petite enfance et de l’action sociale.

L’application des règles limitant le nombre de délégués et de vice-présidents de communautés a, par ailleurs, été reportée à l’après-élection municipale de 2014.

Enfin, les îles « mono-communales » (Bréhat, Sein, Ouessant, Hoëdic, Ile d’Houat, l’Ile d’Yeu, et, en Guadeloupe, la Désirade, Terre-de-Bas et Terre-de-Haut) seront exclues de l’obligation de rattachement à une intercommunalité.

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Carte intercommunale : le Parlement donne son feu vert définitif à la proposition de loi « Pélissard »

Votre e-mail ne sera pas publié

Rémy PETIOT

22/02/2012 06h05

De l’objectif initial le plus important : réduire le nombre de collectivités, il ne reste pas grand chose sinon le fait d’en avoir créé 2 en plus : la métropole et le pôle métropolitain.
L’autre point qui aurait dû être abordé PREALABLEMENT était le non-cumul absolu de mandat avant de poser la question suivante aux parlementaires : vous êtes assis sur une chaise à quatre pieds, veuillez en scier d’abord 1, puis 2, et enfin 3. Evidemment, ça ne marche pas !!

Amandine

27/02/2012 12h10

Je ne partage pas le point de vue de Rémy Petit sur le cumul des mandats. IL NE FAUT PAS INTERDIRE LE CUMUL DES MANDATS.
IL FAUT PAR CONTRE INTERDIRE LE CUMUL DES INDEMNITES: UN ELU EGAL UNE SEULE INDEMNITE Y COMPRIS UNE RETRAITE DUE A UN PRECEDENT MANDAT…
Dans mon esprit, le maire ou l’élu d’une commune ou le président ou l’élu de conseil général ou régional, par ailleurs président ou vice-président ou membre d’un organisme auquel participe sa collectivité qui pourrait recevoir une indemnité à ce titre ne pourra pas la cumuler (même avec une retraite concernant une quelconque fonction d’élu).
Bien entendu, cette règle simple (que tous les citoyens demandent… Enfin presque tous!) s’appliquerait au Président de la république, aux membres du gouvernement, aux députés, aux sénateurs et aux députés européen (j’espère n’avoir oublié personne).

Cette mesure est simple, lisible pour et par tous. En plus, je pense qu’elle ne nécessite que la modification de un ou deux textes pour être immédiatement applicable.
Par contre, comme la démocratie n’a pas de prix mais un coût, il faudra revoir les indemnités perçues par les élus des petites collectivités.

Nous verrons alors ceux qui cumulent les fonctions!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X